Public Works and Government Services Canada
Symbol of the Government of Canada

Institutional Links

 
Search

3.3.26 Guerres et autres grands événements

a) Guerres et batailles

On met la majuscule au mot guerre, de même qu’à l’adjectif qui précède, uniquement lorsqu’il entre dans le nom d’un conflit mondial, et que la date n’est pas indiquée :

  • la Première Guerre mondiale
  • la Grande Guerre
  • la Seconde Guerre mondiale
  • la Deuxième Guerre mondiale

Dans les autres cas, on l’écrit avec une minuscule. La majuscule est réservée aux éléments de l’éventuel complément du nom (nom et adjectif antéposé) :

  • les deux guerres mondiales
  • la guerre civile
  • la guerre froide
  • la guerre sainte
  • la troisième guerre israélo-arabe
  • la guerre du Golfe
  • la guerre de 1914-1918
  • la guerre de Cent Ans
  • la guerre de l’Indépendance américaine
  • la guerre du Rif

Il en va de même des autres noms désignant des guerres ou des batailles :

  • l’intifada
  • la bataille des Plaines d’Abraham
  • la retraite de Russie
  • la huitième croisade
  • le djihad

Dans le cas où le nom est constitué seulement d’un spécifique, on met la majuscule au nom et, s’il y a lieu, à l’adjectif antéposé :

  • la Longue Marche

b) Autres grands événements

Il convient de mettre la minuscule au terme générique (querelle, massacre, prise, siège, chute, sac, révolution, journée, etc.) et la majuscule au spécifique, c’est-à-dire au nom en apposition ou au nom complément :

  • la rébellion de 1837
  • le soulèvement des Métis
  • le siège de Québec
  • la crise d’Octobre
  • le printemps de Prague
  • l’affaire Dreyfus

On met la majuscule au spécifique non accompagné d’un générique et à l’adjectif qui le précède, de même qu’au générique employé seul :

  • le Grand Dérangement
  • la Révolution tranquille
  • la Libération
  • la Révolution (mais la révolution de 1789)
  • Mai 68

3.3.43 Places, jardins et parcs

On met la minuscule aux termes génériques qui entrent dans le nom des places, des jardins ou des parcs municipaux, lorsque ces termes sont accompagnés d’un adjectif, d’un nom propre ou d’un nom commun qui donne un caractère unique à l’entité. Ce nom ou cet adjectif prend la majuscule :

  • le carré Saint-Louis
  • la place Royale
  • les plaines d’Abraham
  • le parc Lafontaine
  • le bois de Boulogne
  • le jardin des Tuileries

Il y a lieu par contre de mettre la majuscule au générique et la minuscule au spécifique lorsque ce dernier signale l’appartenance à une catégorie :

  • le Jardin botanique
  • le Jardin zoologique

Enfin, il convient de mettre la majuscule au générique lorsqu’il est employé seul :

  • le Parc (Lafontaine, pour les résidants de l’Est de Montréal)
  • les Plaines (d’Abraham, pour les Québécois)