Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

1.1 Les abréviations proprement dites

1.1.1 Mode usuel de formation

Le mode d’abréviation le plus usuel consiste à :

  • Retrancher les lettres finales d’un mot en coupant devant une voyelle, mais après une consonne;
  • Remplacer ces lettres par un point abréviatif :
    • vol.(ume)
    • boul.(evard)
    • févr.(ier)
    • dict.(ionnaire)
    • coll.(ection)
    • transcr.(iption)

1.1.2 Point abréviatif et ponctuation

Le point abréviatif se confond avec le point final et les points de suspension. Il ne remplace toutefois aucun autre signe de ponctuation :

  • Il avait tout lu sur les voitures américaines : Ford, Chevrolet, Plymouth, etc.; et sur les voitures européennes : Mercedes, Peugeot, Fiat, etc.
  • N’est-il pas plus logique d’écrire simplement collab.?

Si l’abréviation qui termine la phrase figure entre parenthèses, le point final est de rigueur :

  • Le mot « nénuphar », qui nous vient du persan nelufar, s’écrivait naguère « nénufar » (début du XXe s.).

1.1.3 Autres modes de formation

Retranchement des lettres médianes

Dans ce genre d’abréviation, on conserve la lettre initiale ainsi que la ou les lettres finales du mot. Le point abréviatif est omis, étant donné que l’abréviation se termine par la lettre finale du mot. La position supérieure de la ou des lettres finales est nécessaire lorsqu’il y a risque de confusion, par exemple entre Me (pronom) et Me (maître), Mes (adjectif) et Mes (maîtres), nos (adjectif) et nos (numéros). Lorsque ce risque n’existe pas, l’usage fluctue entre la position supérieure et la position inférieure :

  • bd ou bd = boulevard 
  • vx ou vx = vieux 
  • Mme ou Mme = madame 
  • Dr ou Dr = docteur 

Retranchement de la plupart des lettres

Le point abréviatif est omis après la lettre finale, mais il est de rigueur lorsque l’abréviation se termine par une lettre intermédiaire :

  • qqn = quelqu’un
  • qqch. = quelque chose
  • qqf. = quelquefois

Retranchement de toutes les lettres, sauf l’initiale

On fait suivre l’initiale du point abréviatif :

  • N. = nord
  • M. = monsieur
  • n. = nom

Combinaison de chiffres et de lettres

La lettre ou le chiffre est en position supérieure :

  • 1° = primo, premièrement
  • in-4° = in-quarto
  • 23e = vingt-troisième 

Utilisation de symboles

  • °  = degré ou zéro supérieur
  • & = et (perluète ou esperluète)
  • § = paragraphe
  • + = plus

1.1.4 Pluriel des abréviations

Sauf dans les cas mentionnés ci-dessous, les abréviations ne prennent pas la marque du pluriel :

  • 2 bull. mens. de linguistique
  • une ville de 300 000 hab.

L’abréviation du suffixe ordinal prend la marque du pluriel, quel que soit le système de numération utilisé :

  • 1ers = premiers
  • XIes = onzièmes

Certains titres de courtoisie ou de civilité prennent également la marque du pluriel. Pour certains, ce peut être le s final; pour d’autres, le redoublement de l’initiale :

  • Drs ou Drs, Dres ou Dres = docteurs, docteures
  • Mes = maîtres
  • Mmes ou Mmes = mesdames
  • MM.  = messieurs

L’abréviation de certains autres mots prend aussi le s du pluriel :

  • Sts ou Sts, Stes ou Stes = saints, saintes
  • nos = numéros
  • Éts, Éts ou Établts = établissements
  • mss  = manuscrits

Prennent la marque du pluriel beaucoup d’abréviations, dites « apocopes », devenues des mots dans la langue courante :

  • des autos
  • des stylos

1.1.5 Règles pratiques

On évitera d’abréger un mot pour économiser une lettre (l’espace ainsi économisé serait repris par le point abréviatif) ou même deux (ce qui ne ferait gagner qu’une espace).

Font exception à cette règle certains mots contenus dans des expressions telles que par intérim (p. i.) et note de la rédaction (N. D. L. R.), ainsi que les formes abrégées des mots idem (id.), ibidem (ibid.), partie (part.), lundi (lun.), mardi (mar.), etc., qui sont passées depuis longtemps dans l’usage.

Lorsqu’il faut, en présence de deux mots, n’en abréger qu’un, il est préférable de raccourcir celui qui est le plus courant :

  • classific. linnéenne plutôt que classification linn.

Dans les ouvrages scientifiques, toutefois, on abrège, après les avoir présentés d’abord en toutes lettres, les substantifs latins désignant différents genres d’animaux, de plantes, etc. C’est l’adjectif caractérisant l’espèce qui reste en toutes lettres :

  • Clematis virginiana
  • C. virginiana

Dans certaines abréviations usuelles, la barre oblique remplace le point abréviatif :

  • a/s de = aux soins de
  • s/o = sans objet

1.1.6 Adjectifs ordinaux

Les adjectifs numéraux (ou nombres) ordinaux, en chiffres arabes ou romains, s’abrègent avec un e supérieur :

  • La Sicile devint, au XIe siècle, un État normand.
  • C’est au 3e étage, à gauche.

Les adjectifs premier, première font exception et s’abrègent en 1er, Ier, 1re, Ire :

  • Catherine Ire de Russie

Certains auteurs abrègent second et seconde en 2d, IId, 2de, IIde.

Il n’est plus recommandé d’utiliser la finale ième ou ème pour abréger les adjectifs ordinaux. Elle peut toutefois se joindre aux lettres n et x pour former des adjectifs ordinaux indéfinis : nième (ou énième), xième (ou ixième).

1.1.7 Compagnie, société

Dans une raison sociale, il est nettement préférable d’écrire les mots compagnie, établissements et société au long lorsqu’ils sont placés au début. Placés à la fin, ces termes peuvent s’abréger en Cie (ou Cie), Éts (ou Établts), Sté (ou S) :

  • la Compagnie d’excursions maritimes
  • la Société L. Miron & Cie
  • les Établissements Lacombe et Cie

Dans le deuxième exemple, on remarque l’emploi de la perluète (&), qui est déconseillé dans tout autre contexte.

1.1.8 Degré

Lorsqu’il est précédé d’un nombre cardinal écrit en chiffres, le mot degré peut s’abréger au moyen d’un zéro supérieur (petit œil) accolé au chiffre qui le précède :

  • 20°
  • 11,5°

Le symbole du degré et, s’il y a lieu, l’indication qui en précise la nature (p. ex. C pour Celsius) doivent toutefois être accolés l’un à l’autre, mais séparés du nombre par une espace (voir aussi 2.4.6 Température) :

  • 25 °C
  • 60,3 °B

1.1.9 Docteur

Le terme docteur s’abrège seulement si on ne s’adresse pas à la personne même :

  • J’ai vu ce matin le Dr (ou Dr) Tremblay et sa fille.
  • Nous avons communiqué les résultats de l’examen à la Dre (ou Dre) Claudette Massicotte.

Employés sans autre précision, le mot docteur et son abréviation ne s’appliquent en français qu’aux diplômés en médecine, en dentisterie et en art vétérinaire. Pour désigner les titulaires d’un autre doctorat universitaire, il convient le plus souvent d’employer selon le cas M. (monsieur) ou Mme ou Mme (madame).

Dans les listes de participants à des colloques, des congrès, etc., on peut, si l’on doit reproduire les titres et qualités de chacun, rendre Doctor par l’abréviation appropriée (Ph. D., Litt. D., D. ès L., etc.), après le nom de la personne.

Pluriel : Drs ou Drs, Dres ou Dres

1.1.10 Et cetera

L’expression d’origine latine et cetera ou et cætera, dont l’abréviation est etc., signifie « et les autres choses ». Elle s’applique aussi bien aux personnes qu’aux choses et n’est jamais suivie de points de suspension.

Voir aussi 5.3.3 Latin, et 6.7.1 Fonctions principales.

1.1.11 Figure

Le mot figure s’abrège en fig. lorsqu’il est suivi d’un nombre ou d’une lettre, et uniquement dans les légendes, les renvois ou les notes entre parenthèses.

  • fig. 10
  • fig. C

1.1.12 Heure, minute, seconde

Dans les textes courants, y compris les horaires de réunions, il convient d’observer l’usage suivant :

  • h
  • 14 h
  • 14 h 05 ou 14 h 5
  • 14 h 30
  • 14 h 30 min 5 s

La lettre h, sans point abréviatif, est précédée et suivie d’une espace.

Il n’est pas recommandé d’écrire « 14 h 00 » ni « 14 hres ». On a le choix de mettre ou non un zéro devant le nombre de minutes lorsqu’il est de 1 à 9.

Dans les textes courants ou administratifs, on écrit l’heure en chiffres, selon l’échelle de 24 heures. 0 h corrrespond à minuit et 12 h à midi. On écrit généralement minuit et midi en toutes lettres quand il s’agit de l’heure juste.

Il est préférable de réserver l’usage du deux-points à l’échange d’informations entre systèmes de données et à la présentation en colonne ou en tableau, par exemple dans les horaires des trains et des avions (Voir aussi 2.4.3 R.6 Heure) :

  • 14:30:05

Dans les cas où l’indication de l’heure s’ajoute à la notation numérique de la date, la présentation codifiée par des organismes comme l’ISO et l’ACNOR est la suivante :

  • 1996-06-10-20:35 (10 juin 1996, 20 h 35)

Dans les textes militaires, l’indication de l’heure obéit à des règles précises. Dans les documents opérationnels et les messages, l’heure est exprimée au moyen d’un bloc de quatre chiffres : les deux premiers désignent l’heure à compter de minuit, et les deux derniers les minutes à compter de l’heure juste. À ce groupe s’ajoute la lettre correspondant au fuseau horaire. Cette lettre est précédée d’une espace et le symbole h est omis :

  • 1525 A (15 h 25, fuseau horaire A)

Consultez aussi le Rappel linguistique sur l’écriture de l’heure du Bureau de la traduction.

1.1.13 In-folio, in-quarto, etc.

Les désignations de formats de livres ne s’abrègent que dans les notes et références bibliographiques :

  • Chartres, Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements, 1898, in-8°.

Conformément à l’usage le plus répandu, il convient de considérer les désignations de formats comme invariables. Elles s’abrègent de la manière suivante :

  • in-f°  = in-folio
  • in-pl° = in-plano
  • in-4° = in-quarto
  • in-6 = in-six
  • in-8°  = in-octavo
  • in-12 = in-douze
  • in-18 = in-dix-huit
  • in-24 = in-vingt-quatre
  • in-32 = in-trente-deux

1.1.14 Livre, volume, chapitre

Les mots qui désignent les divisions, subdivisions et autres éléments constitutifs d’un ouvrage ne s’abrègent que dans les notes et les références bibliographiques :

  • al. = alinéa
  • chap.= chapitre
  • liv. = livre
  • p. = page
  • paragr. = paragraphe
  • pl. = planche
  • sect. = section
  • vol. = volume

1.1.15 Numéro

Le mot numéro s’abrège s’il suit immédiatement le substantif qu’il détermine :

  • le billet  123456

Mais on écrira :

  • Le billet gagnant porte le numéro 123456.

Pluriel : nos

On ne doit jamais utiliser en français le symbole # comme abréviation du mot numéro.

1.1.16 Page

L’abréviation de page est p.

En ce qui concerne le pluriel, on constate un double usage : p. et pp. Par souci de simplification, nous recommandons l’emploi de p. dans tous les cas :

  • p. 3 = page trois
  • p. 3-5 = de la page trois à la page cinq
  • p. 3 et s. = pages trois et suivantes
  • p. 3, 5, 8 = pages trois, cinq et huit

1.1.17 Pied, pouce

Les mots pied et pouce ne s’abrègent que s’ils sont précédés d’un nombre en chiffres :

  • dimensions du tableau : 4 pi x (ou sur) 3 pi
  • une feuille de 8½ po x (ou sur) 11 po

On écrira donc :

  • Cette tour a quarante pieds (et non pi) de hauteur.

1.1.18 Points cardinaux

Le nom des points cardinaux s’abrège (N., S., E., O.) :

Dans les indications de longitude et de latitude :

  • Ils découvrirent l’épave par 36° 7’ 25" de latitude N. et 15° 24’ 00" de longitude O.

Dans les expressions composées :

  • un vent de direction N.-N.-E.

On peut aussi écrire les points cardinaux en toutes lettres :

  • 40° de latitude nord

Voir aussi 3.3.2 Points cardinaux.

Remarque

On voit l’abréviation W. (de l’anglais West) pour O. (ouest) dans certains ouvrages, notamment de marine, où l’on veut éviter la confusion entre le chiffre 0 et la lettre O quand il est question de mesures de longitude et de latitude.

1.1.19 Pour cent

Le pourcentage est représenté le plus souvent par un p. précédé d’une espace et suivi d’une espace et du chiffre 100 (30 p. 100), ou par le signe % précédé d’une espace (30 % et non 30%). Le symbole %, autrefois réservé aux textes scientifiques, financiers et statistiques ainsi qu’aux tableaux, est aujourd’hui de plus en plus courant dans tous les types de textes.

Un pourcentage placé en tête de phrase s’écrit en toutes lettres, de même que l’expression 100 % lorsqu’elle a le sens de « entièrement » :

  • Dix pour cent de ses tomates ont été détruites par le gel, et 10 % n’ont jamais mûri.
  • un produit cent pour cent canadien

Dans les textes soignés, on peut écrire :

  • trente pour cent
  • 30 p. 100

La forme pour 100 est d’emploi plus rare. Les formules mixtes combinant des chiffres et des lettres (30 pour cent) sont critiquées; il vaut mieux les éviter.

Les mêmes règles s’appliquent à pour mille (30 p. 1000 ou 30 ‰).

Voir aussi 2.4.5 Pourcentages.

1.1.20 Primo, secundo, etc.

Ces adverbes latins s’emploient pour annoncer, en français, certaines subdivisions et énumérations. Ils s’abrègent avec un zéro supérieur :

  • 1° primo, premièrement
  • secundo, deuxièmement
  • tertio, troisièmement
  • quarto,…
  • quinto,…
  • sexto,…
  • septimo,…
  • octavo,…
  • nono,…
  • 10° decimo,…
  • 11° undecimo,…
  • 12° duodecimo,…

Voir aussi 6.8.2 Énumération.

1.1.21 Professeur

Le mot professeur s’abrège (Prof., Pr ou Pr, et Pre ou Pre au féminin) seulement si on ne s’adresse pas à la personne même :

  • Les travaux seront corrigés par le Pr (ou Pr) Delisle.

Pluriel : Prs ou Prs, Pres ou Pres

1.1.22 Saint, sainte

Il faut, autant que possible, ne pas abréger cet adjectif, qu’il désigne une personne sainte (p. ex. saint Thomas) ou qu’il fasse partie d’un nom de famille, d’un nom géographique, d’un nom de voie de communication, etc.

S’il est nécessaire de le faire, par manque d’espace notamment, on utilise les abréviations St, Ste, Sts, Stes (ou Sᵗ, Ste, Sts, Stes), avec trait d’union :

  • Mme St-Martin
  • M. St-Laurent
  • St-Victor
  • Ste-Scholastique

Voir aussi 3.3.21 R. Église

1.1.23 Titres de civilité et titres honorifiques

Les titres de civilité monsieur et madame s’abrègent respectivement en M. et Mme ou Mme. Ce dernier titre traduit également l’anglais Ms. Il est recommandé de n’employer mademoiselle (Mlle ou Mlle) qu’à la demande de l’intéressée, ou si l’on s’adresse à une toute jeune fille.

Pluriel : MM. (messieurs), Mmes ou Mmes (mesdames), Mlles ou Mlles (mesdemoiselles)

Noter que les abréviations Mr (pour monsieur) et Mde (pour madame) sont incorrectes.

En général, les titres de civilité et les titres honorifiques s’abrègent lorsqu’ils sont suivis du nom de famille ou de la mention d’une qualité (titre de noblesse, fonction, grade, etc.) et que l’on parle de la personne en question :

  • Avez-vous parlé à M. le maire?
  • Me Lamontagne a accepté de nous représenter.
  • Mgr (ou Mgr) de Laval a été le premier évêque de Québec.
  • S.M. la reine arrivera dans deux jours.

On peut aussi recourir à la graphie en toutes lettres : c’est une marque de déférence. Il appartient au rédacteur de déterminer si le contexte justifie son utilisation.

Les titres ne s’abrègent pas quand on s’adresse à la personne elle-même ni, par conséquent, dans une adresse ou dans la vedette d’une lettre :

  • Je vous prie d’agréer, Monsieur, mes sincères salutations.
  • Pourriez-vous, Madame Cousineau, lui transmettre ce message?
  • Monsieur Yves Martin
    50, rue Principale
    Gatineau (Québec)

Lorsque ces termes forment le titre d’un ouvrage, ils s’écrivent en toutes lettres :

  • Madame Bovary

Ils s’abrègent toutefois lorsqu’ils ne constituent qu’un des éléments du titre :

  • Les lettres de Mme de Sévigné

Voir aussi 3.3.12 Monsieur, madame, mademoiselle, 3.3.14 Docteur, maître, et 3.3.15 Titres honorifiques.

1.1.24 Diplômes et certificats

Ces abréviations et titres peuvent varier selon l’établissement d’enseignement.

Abréviations Diplômes et certificats
B.A. Baccalauréat ès arts
B.A.A. Baccalauréat en administration des affaires
B. Arch. Baccalauréat en architecture
B.A.V. Baccalauréat en arts visuels
B. Com. Baccalauréat en sciences commerciales
B. Éd. Baccalauréat en éducation
B.E.E. Baccalauréat d’enseignement élémentaire
B. Ing. Baccalauréat en ingénierie
B. Mus. Baccalauréat en musique
B. Pharm. Baccalauréat en pharmacie
B. Ps. Baccalauréat en psychologie
B. Sc. Baccalauréat ès sciences
B. Sc. A. Baccalauréat ès sciences appliquées
B. Sc. Inf. Baccalauréat en sciences infirmières
B. Sc. (Nutr.) Baccalauréat ès sciences (nutrition)
B. Sc. Soc. Baccalauréat en sciences sociales
B. Serv. Soc. Baccalauréat en service social
B. Th. Baccalauréat en théologie
B. Urb. Baccalauréat en urbanisme
C.A.E.S.L.S. Certificat d’aptitude à l’enseignement spécialisé d’une langue seconde
C.A.P.E.M. Certificat d’aptitude pédagogique à l’enseignement musical
C.A.P.E.S. Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire
C.E.C. Certificat pour l’enseignement collégial
C.E.C.P. Certificat pour l’enseignement collégial professionnel
C.E.E. Certificat pour l’enseignement au cours élémentaire
C.E.S. Certificat pour l’enseignement au cours secondaire
C.E.S.P. Certificat pour l’enseignement secondaire professionnel
C.P.E.C.P. Certificat de pédagogie pour l’enseignement collégial professionnel
D.C.L. Doctorat en droit civil
D.D.N. Diplôme de droit notarial
D.E.A. Diplôme d’études africaines
D.E.C. Diplôme d’études collégiales
D. Éd. Doctorat en éducation
D.E.S. Diplômes d’études spécialisées (ou supérieures)
D. ès L. Doctorat ès lettres
D.M.D. Doctorat en médecine dentaire
D. Mus. Doctorat en musique
D.M.V. Doctorat en médecine vétérinaire
D.M.V.P. Diplôme de médecine vétérinaire préventive
D.P.H. Diplôme de pharmacie d’hôpital
D.S.A. Diplôme de sciences administratives
D. Sc. Doctorat ès sciences
D.U. Doctorat de l’Université
L. ès L. Licence ès lettres
L. Sc. compt. Licence en sciences comptables
LL. B. Baccalauréat en droit (Legum Baccalaureus)
LL. D. Doctorat en droit (Legum Doctor)
LL. L. Licence en droit (Legum Licentiatus)
LL. M. Maîtrise en droit (Legum Magister)
L. Ph. Licence en philosophie
L. Pharm. Licence en pharmacie
L. Th. Licence en théologie
M.A. Maîtrise ès arts
M.A.P. Maîtrise en administration publique
M.A. (ps.) Maîtrise ès arts en psychologie
M.A. (th.) Maîtrise ès arts en théologie
M.B.A. Maîtrise en administration des affaires
M.D. Doctorat en médecine (Medicinae Doctor)
M. Éd. Maîtrise en éducation
M. Env. Maîtrise en environnement
M.G.S.S. Maîtrise en gestion des services de santé
M. Ing. Maîtrise en ingénierie
M. Mus. Maîtrise en musique
M. Nurs. Maîtrise en nursing
M. Sc. Maîtrise ès sciences
M. Sc. A. Maîtrise ès sciences appliquées
M. Urb. Maîtrise en urbanisme
Ph. D. Doctorat en philosophie (Philosophiae Doctor)
S.T.D. Doctorat en théologie (Sacrae Theologiae Doctor)

1.1.25 Grades militaires

La liste des abréviations ci-après est tirée de l’Avis d’uniformisation  4 sur les grades des Forces armées canadiennes, publié par la Direction de la terminologie du Bureau de la traduction, le 7 janvier 1988.

Abréviations Armée de terre et armée de l’air Abréviations Marine
gén général am amiral
lgén lieutenant-général vam vice-amiral
mgén major-général cam contre-amiral
bgén brigadier-général cmdre commodore
col colonel capt capitaine
lcol lieutenant-colonel cdr commander
maj major lcdr lieutenant-commander
capt capitaine lt lieutenant
lt lieutenant slt sous-lieutenant
slt sous-lieutenant o comm officier commissionné
élof élève-officier slt(int) sous-lieutenant intérimaire
adjuc adjudant-chef asp aspirant
adjm adjudant-maître élof élève-officier
adj adjudant pm 1 premier maître de 1re classe
sgt sergent pm 2 premier maître de 2e classe
cplc caporal-chef m 1 maître de 1re classe
capl caporal m 2 maître de 2e classe
sdt soldat mat 1 matelot de 1re classe
mat 2 matelot de 2e classe
mat 3 matelot de 3e classe
Remarque

Au Canada, les grades militaires ne prennent pas la marque du féminin. Cependant, dans un texte suivi, le participe passé se met au genre correspondant au sexe de la personne : Le capitaine Martine Landry est née à Val d’Or.

1.1.26 Provinces et territoires

Provinces et territoires Abréviations Indicatif
(Postes Canada)
Alberta (fém.) Alb. AB
Colombie-Britannique (fém.) C.-B. BC
Île-du-Prince-Édouard (fém.) Î.-P.-É. PE
Manitoba (masc.) Man. MB
Nouveau-Brunswick (masc.) N.-B. NB
Nouvelle-Écosse (fém.) N.-É. NS
Nunavut (masc.) Nt NU
Ontario (masc.) Ont. ON
Québec (masc.) Qc QC
Saskatchewan (fém.) Sask. SK
Terre-Neuve-et-Labrador (fém.) T.-N.-L. NL
Territoires du Nord-Ouest (masc. plur.) T.N.-O. NT
Yukon (masc.) Yn YT

Remarques

Dans sa publication intitulée Principes et directives pour la dénomination des lieux (2011), la Commission de toponymie du Canada recommande l’emploi des abréviations Qc et Yn (sans points abréviatifs). Les anciennes abréviations Qué. et Yuk. sont à éviter. Il n’existe pas d’abréviation officielle pour « Nunavut ». Le Bureau de la traduction recommande la forme « Nt », qui a l’avantage d’être à la fois courte et correcte.

Les indicatifs à deux lettres sont privilégiés par Postes Canada dans ses Directives d’adressage pour faciliter le tri et la distribution du courrier. Le format d’adressage préconisé par Postes Canada est aujourd’hui employé par la plupart des grands ministères et organismes canadiens.

Voir aussi 8.1.4 Adresse du destinataire et la Recommandation linguistique Écriture des adresses postales au Canada.