Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

1.1.5 Règles pratiques

On évitera d’abréger un mot pour économiser une lettre (l’espace ainsi économisé serait repris par le point abréviatif) ou même deux (ce qui ne ferait gagner qu’une espace).

Font exception à cette règle certains mots contenus dans des expressions telles que par intérim (p. i.) et note de la rédaction (N. D. L. R.), ainsi que les formes abrégées des mots idem (id.), ibidem (ibid.), partie (part.), lundi (lun.), mardi (mar.), etc., qui sont passées depuis longtemps dans l’usage.

Lorsqu’il faut, en présence de deux mots, n’en abréger qu’un, il est préférable de raccourcir celui qui est le plus courant :

  • classific. linnéenne plutôt que classification linn.

Dans les ouvrages scientifiques, toutefois, on abrège, après les avoir présentés d’abord en toutes lettres, les substantifs latins désignant différents genres d’animaux, de plantes, etc. C’est l’adjectif caractérisant l’espèce qui reste en toutes lettres :

  • Clematis virginiana
  • C. virginiana

Dans certaines abréviations usuelles, la barre oblique remplace le point abréviatif :

  • a/s de = aux soins de
  • s/o = sans objet