Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Rechercher dans TERMIUM Plus®

10.2.3 Éviter les termes techniques

Dans les textes qui ne s’adressent pas uniquement à des spécialistes, il convient d’éviter autant que possible l’emploi de termes techniques sur lesquels un public profane pourrait buter. Cependant, s’il faut absolument en utiliser, on doit veiller à les définir, à les expliquer ou encore à les faire suivre des mots plus connus entre parenthèses :

  • Le gouvernement fédéral a approuvé le programme national de récupération des halons dommageables pour la couche d’ozone. (Les halons, dérivés des hydrocarbures, sont employés comme liquides extincteurs et frigorifiques.)
  • sélénologie (étude de la Lune)
  • tomodensitomètre (CAT scan)

Le même raisonnement vaut dans le cas des sigles ou des abréviations appartenant au jargon technique ou administratif employé dans la fonction publique, par exemple. En effet, tout le monde ne sait pas que CFP signifie Commission de la fonction publique ou qu’OSS désigne un organisme de service spécial. De plus, les sigles anglais sont souvent plus familiers aux francophones que les sigles correspondants en français. Pour ces raisons, il faut indiquer le sens des sigles et abréviations dès qu’ils se présentent dans un texte.

Tout comme il ne faut pas abuser des sigles, il est souhaitable d’éviter le plus possible les expressions latines. Elles sont très populaires chez les juristes, mais obscures pour la plupart des profanes :

  • mutatis mutandis (avec les modifications nécessaires)
  • ultra vires (au-delà des pouvoirs)