Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

3.1.3 Énumération verticale

L’énumération verticale est généralement annoncée par les deux points. La présentation de ses éléments peut être renforcée par des lettres, des numéros ou d’autres jalons comme les puces (·) et les tirets.

Souvent, chacun des éléments commence par la minuscule et se termine par le point-virgule (sauf le dernier, qui prend le point final), quelles que soient sa longueur et sa ponctuation interne — autrement dit, même s’il contient déjà un point. Signalons toutefois que la majuscule initiale est également très fréquente, peu importe la longueur des éléments, et que la ponctuation peut varier.

Les éléments doivent être présentés de façon uniforme. Seules les énumérations d’éléments très courts peuvent admettre la virgule ou se passer de ponctuation. Les exemples qui suivent n’illustrent que certaines des combinaisons possibles :

  • La Société accorde de nombreux avantages :

    voiture de service;
    indexation de la retraite;
    remboursement des frais de déplacement.
  • La Société accorde de nombreux avantages :

    a) voiture de service;
    b) indexation de la retraite;
    c) remboursement des frais de déplacement.
  • Le bon écrivain se méfie

    de l’ampoulé,
    du pompeux,
    de l’ésotérique.
  • Un bon rédacteur recherche :

    • La clarté
    • La simplicité
    • La concision
  • Cette règle définit notamment :

    1. L’organisation du transfert et de la distribution des explosifs, des détonateurs et autres articles de mise à feu;
    2. La conduite à tenir…;
    3. Les précautions à prendre pour la foration des trous de mines, le chargement et l’amorçage.
  • Le rédacteur peut se trouver dans l’une ou l’autre des situations suivantes :

    a) il ne connaît pas très bien le dossier de la personne à qui le ministre doit répondre. On lui a simplement communiqué les grandes lignes de l’affaire et le résumé de la décision;
    b) il est parfaitement au courant du dossier, mais on lui a demandé de rester vague sur certains points.
  • Pour bien préparer son voyage, il faut :
    1. s’informer sur sa destination :
      • température,
      • sécurité,
      • coût de la vie,
      • fêtes et coutumes,
      • moyens de transport,
      • etc.;

    2. penser plusieurs jours d’avance à ce qu’il faut absolument emporter, et surtout à ce dont on peut se passer;

    3. prévoir les situations difficiles;

    4. apprendre à dire au moins quelques mots dans la langue du pays.