Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

6.4 Les deux points

Les deux points séparent toujours des éléments qui sont unis par un lien logique étroit. Ce signe est également appelé les deux-points, le double point et, plus particulièrement dans la langue de la typographie, le deux-points.

6.4.1 Fonctions principales

Les deux points indiquent que l’on cite un texte ou que l’on rapporte les paroles de quelqu’un :

  • Salvador Dali disait : « Le moins que l’on puisse demander à une sculpture, c’est qu’elle ne bouge pas. »
  • Le maire a en outre déclaré : « Nous devons embellir notre ville, mettre notre patrimoine en valeur et promouvoir le tourisme. »

Cependant, si la citation est fondue dans la phrase, c’est-à-dire si elle en fait grammaticalement partie, on n’utilise pas les deux points :

  • De tout cela il ressort que « le fardeau est léger sur l’épaule d’autrui ».

Les deux points annoncent une explication, une synthèse, une cause, une conséquence, etc. :

  • Elle a dû vendre sa voiture : elle n’avait plus d’argent.
  • Pierre a des talents de menuisier, de plombier, d’électricien : c’est un véritable homme à tout faire.
  • L’automne approche : les oiseaux vont bientôt entreprendre leur longue migration vers le Sud.

Dans cet emploi, les deux points remplacent avantageusement certains mots charnières, comme car, parce que, c’est pourquoi, en effet, qui ont souvent le défaut d’alourdir la phrase.

Les deux points annoncent une énumération (voir aussi 3.1.2 Énumération horizontale, et 3.1.3 Énumération verticale). Celle-ci peut se présenter à l’horizontale ou à la verticale, et être amorcée par une conjonction ou une préposition :

  • Vous devrez : constater l’infraction; aviser les intéressés dans les délais réglementaires; prendre toute autre mesure jugée utile.
  • Il est évident que :
    — l’infraction est réelle;
    — toutes les mesures de prévention n’ont pas été observées.

Les mots vu, signé, lu et approuvé sont suivis des deux points  :

  • Vu : Charles Tétreault, directeur général
  • Signé : Paul Vachon
  • Lu et approuvé : Normand Laberge

Les deux points sont le symbole de la division :

  • 14 : 2 = 7

6.4.2 Répétition des deux points

En général, on évite de répéter les deux points dans une même phrase — à moins que le deuxième signe ne serve à introduire une citation ou ne figure lui-même dans une citation ou dans un passage entre parenthèses :

  • Dans ce musée, on peut admirer des meubles antiques d’une très grande valeur : des armoires, des bahuts, des vaisseliers et de superbes encoignures (encoignure : « petit meuble à portes vitrées ou non garni d’étagères, fait pour être placé dans un coin » [Encyclopédie des antiquités du Québec]).

On trouve cependant, dans certains ouvrages, des exemples où les deux points sont employés plus d’une fois dans des cas autres que ceux-là. La répétition des deux points peut donc être tolérée dans les contextes où cette façon de faire n’entraîne aucune confusion et ne peut être évitée :

  • Sont admissibles :
    a) les élèves de plus de quinze ans;
    b) les élèves de moins de quinze ans qui :
         1. ont obtenu une moyenne de 90 % ou plus;
         2. ont reçu le prix Adélard-Dupuis.

6.4.3 Majuscule ou minuscule?

Après les deux points, on ne met en principe la majuscule qu’aux noms propres et qu’au premier mot des citations :

  • La ville est tout illuminée : Noël approche.
  • Elle pensait à cette phrase d’Ionesco : « Un médecin consciencieux doit mourir avec le malade s’ils ne peuvent pas guérir ensemble. »

Lorsque les deux points suivent un terme comme remarque, note, etc., le premier mot du texte annoncé par les deux points prend en général la majuscule :

  • Remarque : La langue anglaise conserve encore aujourd’hui des traces de l’anglo-normand que parlaient les aristocrates du Moyen Âge.

Quand la phrase qui suit les deux points constitue une explication de la proposition précédente, on ne met pas de majuscule :

  • Je dois mettre les bouchées doubles : j’ai un long travail à terminer.

6.4.4 Les deux points et les autres signes

Dans le cas où les deux points introduisent une citation guillemetée constituant une phrase complète, on doit placer le point final avant le guillemet fermant [voir aussi 7.2.3c) Phrase complète] :

  • Gérard Morisset a écrit : « Nos ancêtres étaient des hommes simples, réfléchis et prévoyants. »