Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Rechercher dans TERMIUM Plus®

7.2.9 Citation de vers

Lorsqu’on cite des vers, on peut soit les conserver à l’intérieur du texte en les guillemetant, soit les détacher sans employer de guillemets. On respecte toujours les majuscules originales. On peut placer une barre oblique entre chaque vers, mais cela n’est pas obligatoire (voir aussi 6.12.9 Citation de vers) :

  • On sait à quoi ont servi pendant la Deuxième Guerre mondiale ces célèbres vers de Verlaine : « Les sanglots longs / Des violons / De l’automne / Blessent mon coeur / D’une langueur / Monotone. »

Si on les détache du texte, procédé plus fréquent, on met les vers en retrait :

  • On sait à quoi ont servi pendant la Deuxième Guerre mondiale ces célèbres vers de Verlaine :

Les sanglots longs
Des violons
   De l’automne
Blessent mon coeur
D’une langueur
   Monotone.

Lorsque les vers sont plus longs, on les imprime souvent en caractères plus petits, pour bien les centrer sur la ligne. Si un vers est trop long, on en reporte une partie à la fin de la ligne précédente ou suivante, en employant un crochet ouvrant :

  • C’est la torche aux cheveux roux que n’éteint pas

[le vent

Les vers détachés du texte sont parfois composés en italique. Parfois encore, mais plus rarement, ils sont guillemetés :

  • Les contemporains ont beaucoup raillé le vers de Corneille

« Cet hyménée à trois importe également »,

résultat d’une insuffisante attention à l’ordre direct (C. Hagège).