Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Rechercher dans TERMIUM Plus®

9 La féminisation

9.1 La féminisation des textes

La féminisation des textes a pour objet de rendre les femmes plus visibles dans les communications et de substituer aux tournures sexistes des expressions et des périphrases non sexistes. La présence des femmes est de plus en plus marquée dans des documents comme les conventions collectives, les manuels scolaires, les formulaires à caractère administratif, les textes et discours de nature politique.

Les techniques de féminisation proposées ci-après respectent les directives émises par le Conseil du Trésor concernant l’élimination des stéréotypes sexistes et s’alignent généralement sur les recommandations de l’Office de la langue française du Québec. Il importe de préciser que la féminisation des textes ne comporte aucun caractère obligatoire. C’est à l’auteur d’établir la nécessité d’y avoir recours dans son texte. Il faut faire preuve de jugement et, bien entendu, respecter les usages et directives du ministère ou de l’organisme intéressé.

9.1.1 Recommandations générales

Si on choisit de féminiser un texte, deux techniques de féminisation sont privilégiées :

  • L’écriture des deux formes, masculine et féminine, au long;
  • L’emploi de termes génériques et de tournures neutres.

D’autres techniques peuvent être utilisées dans certains cas. Elles sont décrites plus loin.

9.1.2 Formes masculine et féminine au long

La forme masculine et la forme féminine du nom ou du pronom sont écrites toutes deux, au long, l’une à côté de l’autre :

  • Le chef du contentieux fera parvenir un avis de convocation aux avocats et aux avocates du ministère.
  • Les traducteurs et les traductrices du service font de plus en plus d’heures supplémentaires.
  • Tous et toutes sont invités à participer à l’atelier sur la gestion du temps.

Il est fortement déconseillé d’avoir recours aux parenthèses, au trait d’union ou aux barres obliques pour l’inscription du féminin. Ces formes télescopées ne sont pas conformes aux règles grammaticales et nuisent à la clarté de la communication :

  • les directeurs(trices)
  • les chirurgiens/nes
  • les étudiant-e-s
  • les auditeurs-trices
  • les employés(es)
  • Les employé(e)s doivent être attentifs(ves), poli(e)s et courtois(es) avec leurs client(e)s.

Voici donc les principes à respecter lorsqu’on écrit les deux formes au long.

a) Accord des adjectifs et des participes

Les adjectifs et les participes passés se mettent au masculin pluriel lorsqu’ils se rapportent à la fois au nom masculin et au nom féminin. Si les deux noms sont au singulier, l’accord peut se faire au masculin singulier si cela n’entraîne pas d’ambiguïté :

  • Les Canadiens et les Canadiennes seront bientôt appelés à élire un nouveau gouvernement.
  • les candidates et les candidats choisis
  • la candidate ou le candidat choisi

Certains proposent de faire l’accord avec le nom le plus rapproché; c’est donc dire que, dans certains cas, l’accord pourrait se faire au féminin pluriel :

  • Les vendeurs et les vendeuses sont compétentes.

Ce type d’accord peut être considéré comme une survivance de la langue classique. Cependant, il est susceptible d’introduire une confusion là où l’adjectif ou le participe ne se rapporte qu’à un seul des noms. S’il y a danger d’ambiguïté, il vaut mieux éviter ce procédé.

b) Ordre des formes féminine et masculine

On place indifféremment la forme masculine ou la forme féminine en premier lieu dans l’énoncé :

  • les femmes et les hommes
         ou
    les hommes et les femmes
  • l’employé ou l’employée
         ou
    l’employée ou l’employé

Cependant, pour des raisons d’euphonie, le nom qui régit l’accord (souvent le nom masculin) est placé le plus près possible du mot à accorder lorsque les noms sont accompagnés d’un adjectif ou d’un participe [voir aussi 9.1.2a) Formes masculine et féminine au long] :

  • les candidates et les candidats absents
  • l’employée et l’employé congédiés

Certains ont proposé de respecter l’ordre alphabétique des lettres qui composent les termes, étant donné que cet ordre ne repose pas sur la hiérarchie des sexes :

  • les vendeurs et les vendeuses
  • les candidates et les candidats

c) Répétition des articles et des adjectifs

Les articles définis et indéfinis sont répétés, en principe, devant chaque nom qu’ils modifient :

  • Cette politique s’adresse à l’ensemble des professeurs et des professeures.
  • Les conseillers et les conseillères du Ministère se tiennent à votre entière disposition.

Lorsque la forme masculine et la forme féminine d’un nom sont les mêmes (nom épicène), il est possible — mais non recommandé — d’écrire le ou la ou un ou une devant le nom. Il est préférable d’écrire le mot au long après chaque article :

  • Le titulaire ou la titulaire du poste devra effectuer le travail dans des délais très serrés.
         et non
    Le ou la titulaire devra effectuer le travail dans des délais très serrés.

On répète aussi en principe les adjectifs :

  • Certaines avocates et certains avocats seront exemptés de remplir le questionnaire si leur emploi du temps est trop chargé.
  • Le crédit à la formation équivaut à 10 % du salaire annuel du nouvel employé ou de la nouvelle employée.
  • Tous les agents et toutes les agentes recevront bientôt un nouvel ordinateur.

d) Suppression d’éléments

Il est possible de supprimer l’article lorsque la forme masculine et la forme féminine désignent des personnes appartenant au même groupe :

  • Les agents et agentes qui sont en congé devront obtenir une autorisation spéciale.
  • Les participants et participantes doivent remplir un formulaire d’évaluation à la fin de l’atelier.

Cependant, pour éviter tout risque d’ambiguïté, il n’est pas souhaitable de supprimer le deuxième élément d’un titre de fonction comportant un trait d’union :

  • On veut retenir les services d’un expert-conseil ou d’une experte-conseil.
         et non
    On veut retenir les services d’un expert ou d’une experte-conseil.

Il en va de même des titres de fonction formés d’un nom et d’un adjectif :

  • Le directeur général ou la directrice générale siégera à la prochaine séance de l’assemblée.
         et non
    La directrice ou le directeur général siégera à la prochaine séance de l’assemblée.

Il est admis de ne pas répéter inutilement certains éléments de la phrase :

  • Tous les coordonnateurs et les coordonnatrices ont uni leurs efforts pour lancer le programme à la date prévue.

e) Reprise par un pronom

Quand les formes des deux genres ont été utilisées dans une phrase, on peut ensuite avoir recours au pronom masculin pluriel :

  • Le Ministère offre aux informaticiens et aux informaticiennes un cadre de travail unique en son genre pour qu’ils travaillent plus rapidement dans les situations d’urgence.

Quand on a utilisé dans une phrase soit un nom collectif comme personnel, soit un terme pluriel qui, comme cadres, est dit épicène — c’est-à-dire un terme qui s’écrit de la même façon au masculin et au féminin, — on se sert des deux pronoms si l’on veut faire ressortir le féminin dans le texte :

  • Les cadres de la direction ne font pas tous et toutes partie du même groupe professionnel.
  • Le personnel du Service est convoqué à une réunion importante; ceux et celles qui ne pourront s’y présenter sont priés d’en informer la direction le plus tôt possible.

f) Accord du verbe après ou

Si la conjonction ou évoque une idée d’addition, le verbe se met au masculin pluriel :

  • L’employé ou l’employée sont tenus de respecter les consignes de sécurité.

Si la conjonction ou implique une disjonction ou une opposition entre les noms, le verbe se met au singulier :

  • La directrice ou le directeur en poste à Toronto est appelé à prendre des décisions difficiles.

9.1.3 Termes génériques et tournures neutres

Si le rédacteur ne souhaite pas utiliser les formes des deux genres, il peut avoir recours à un autre procédé, que certains ont appelé « neutralisation du discours ». Ce procédé consiste en l’emploi de termes génériques et de tournures neutres. Il permet d’éviter les répétitions et peut être utilisé en alternance avec l’écriture des deux formes au long.

a) Les termes génériques

Par terme générique, on entend un terme qui convient à toute une catégorie ou à un genre, et non à un individu en particulier. Ce terme peut désigner à la fois les hommes et les femmes, comme personne ou gens. Ce peut être également un collectif :

  • le personnel
  • l’effectif
  • la clientèle
  • la direction
  • la communauté
  • le corps enseignant
  • l’électorat
  • la main-d’œuvre

Les termes épicènes pluriels peuvent aussi jouer le rôle de génériques :

  • Le premier ministre donnera une conférence de presse à laquelle sont conviés les journalistes.
  • Les pilotes doivent respecter les conditions énoncées sur leur permis.
Remarque

Il faut éviter l’emploi de titres génériques formés avec le mot homme :

  • gens de loi et non hommes de loi
  • gens d’affaires et non hommes d’affaires
  • droits de la personne et non droits de l’homme

b) Les tournures neutres

Par tournure neutre, on entend une formule impersonnelle ou une tournure de phrase comportant un verbe à l’infinitif ou un nom :

  • Quiconque demande…
         au lieu de
    Tout employé ou toute employée qui demande…
  • Avez-vous la citoyenneté canadienne?
         au lieu de
    Êtes-vous citoyen canadien ou citoyenne canadienne?
  • Planifier les activités de la direction…
         au lieu de
    Le titulaire ou la titulaire planifie les activités…

On peut, selon le contexte, utiliser les pronoms impersonnels on ou il au lieu des pronoms personnels :

  • Il est fortement conseillé d’obtenir l’autorisation du personnel compétent.
  • On remplira le formulaire d’évaluation à la fin de l’atelier.

Les formulations impersonnelles sont particulièrement utiles dans les formulaires et les descriptions de poste, ainsi que dans les textes administratifs en général.

9.1.4 Hommes et femmes

Dans certains cas, il est possible d’opter pour l’incise hommes et femmes ou encore homme ou femme afin d’intégrer plus aisément l’élément féminin dans la phrase :

  • Tous les ingénieurs, hommes et femmes, sont convoqués à l’assemblée générale.
  • Chacun, homme ou femme, était étonné de la réponse du président.

9.1.5 Reformulation

Pour éviter les répétitions qui alourdissent le texte, il est souvent souhaitable de reformuler la phrase, c’est-à-dire d’en modifier la structure :

  • S’il s’agit d’un premier rendez-vous…
         ou
    S’il s’agit d’une première visite…
         au lieu de
    Si le client ou la cliente vient pour la première fois…
  • Dans certains cas, le recours à la justice sera nécessaire.
         au lieu de
    Dans certains cas, vous devrez faire intervenir les avocats ou les avocates.

9.1.6 Emploi de la voix active

Dans la mesure du possible, il est conseillé d’avoir recours à la voix active, la voix passive impliquant l’usage d’articles, d’adjectifs et de participes propres à la forme masculine et à la forme féminine. L’emploi de la forme active permet d’éviter toute ambiguïté ou d’éliminer l’effet de répétition :

  • Nous vous prions de…
         au lieu de
    Vous êtes priés et priées de…
  • Si vous ne pouvez assister à la réunion…
         au lieu de
    Si vous ne pouvez être présent ou présente à la réunion…

9.1.7 Note explicative

Selon la grammaire traditionnelle, le genre masculin n’est pas uniquement l’expression du sexe masculin : il sert aussi de genre commun ou de genre neutre.

Afin d’éviter les redondances qui surchargeraient un texte, certains choisissent de placer en début de texte une note explicative précisant que le masculin est utilisé comme genre neutre pour désigner à la fois les hommes et les femmes :

  • Dans le présent document, les mots de genre masculin appliqués aux personnes désignent les hommes et les femmes.
  • Le genre masculin est utilisé dans le présent questionnaire comme genre neutre.
  • Afin de faciliter la lecture du présent texte, nous avons employé le masculin comme genre neutre pour désigner aussi bien les femmes que les hommes.

Toutefois, l’emploi d’une telle note, qui ne féminise pas vraiment le texte, n’est pas une solution à privilégier.

9.1.8 Alternance des genres

Quelques organismes proposent comme méthode de féminisation l’alternance des genres :

  • L’employé doit respecter les règlements… L’employée doit également suivre les consignes de sécurité…

Si ce procédé présente l’avantage de la concision, son emploi est cependant délicat. Il faut veiller à ce que le message ne prête à aucune confusion.

9.1.9 Emploi du féminin dit générique

Quelques organismes expérimentent l’emploi du féminin dit générique, c’est-à-dire du féminin utilisé comme genre neutre dans les textes. Dans le cas d’organismes regroupant uniquement ou presque exclusivement des femmes, par exemple, le féminin a la même valeur que le masculin neutre et est utilisé pour désigner l’ensemble des membres ou une personne indéterminée :

  • Notre association est à la recherche d’une coordonnatrice.

Il importe de préciser que le féminin dit générique est une notion tout à fait nouvelle, donc absente des grammaires et ouvrages de langue courants. Cette technique avant-gardiste est restreinte à certains milieux.

9.2 La féminisation des titres de fonction

Depuis quelques décennies, les femmes ont accès à des professions et à des fonctions auparavant réservées aux hommes. Jusque tout récemment, ce fait de société n’était pas marqué dans la langue, c’est-à-dire qu’à ces professions et fonctions nouvelles ne correspondaient que des titres de fonction au masculin. La langue disposait, dans certains cas, d’une forme féminine attestée, mais celle-ci servait principalement à désigner l’épouse du titulaire du poste; par exemple, la mairesse était la femme du maire.

Divers organismes, comme Emploi et Immigration Canada en 1978, l’Office de la langue française du Québec en 1979, le Conseil du Trésor en 1982 et le Bureau de la traduction en 1983, ont pris position en faveur de la féminisation et présenté des recommandations à cet égard.

Depuis, l’usage a beaucoup évolué; les nouveaux titres féminins sont de plus en plus usités. La plupart des femmes — et des hommes — n’hésitent plus à dire la ministre ou l’avocate. Cependant, certaines femmes montrent encore de la réticence à utiliser des formes féminines qu’elles perçoivent souvent comme péjoratives ou dépréciatives : la féminisation demeure une affaire de choix personnel.

9.2.1 Recommandations générales

Pour la féminisation des titres de fonction, il est recommandé :

D’utiliser les formes féminines déjà admises ou déjà consignées dans les dictionnaires :

  • une directrice
  • une avocate
  • une surveillante

De se servir des termes dits épicènes, c’est-à-dire qui s’écrivent de la même manière au masculin et au féminin, accompagnés d’un article féminin 

  • une gestionnaire
  • une journaliste
  • une chef
  • une notaire

D’utiliser les formes nouvelles (voir 9.2.8 Liste d’appellations au féminin) ou d’en créer d’autres en suivant les règles énoncées dans le présent chapitre.

D’écrire les désignations de poste au masculin et au féminin dans les documents officiels de l’administration, notamment les avis de concours :

  • conseiller, conseillère
  • vérificateur, vérificatrice

Les règles présentées ci-après ne sont pas destinées à remplacer les règles traditionnelles de formation du féminin; d’ailleurs, elles s’y conforment, sauf en ce qui a trait à la terminaison en -eur. Elles sont données à titre indicatif et peuvent servir à la création d’une nouvelle appellation dans le cas où aucune forme n’est attestée dans l’usage. Elles correspondent généralement aux règles que donne l’Office de la langue française du Québec.

9.2.2 Mots identiques au masculin et au féminin (épicènes)

Le genre de ces mots, qui s’écrivent de la même manière au masculin et au féminin, n’est pas marqué par la terminaison mais par l’article défini, l’article indéfini, l’adjectif démonstratif, etc. :

  • une ministre
  • une cadre
  • la pilote
  • une juriste
  • une architecte
  • cette diplomate
  • la commis
  • la dactylo
  • une imprésario
  • la substitut

Certains mots sont considérés comme épicènes parce que toute tentative de les féminiser entraînerait ce qu’il y a lieu d’appeler des « collisions sémantiques » et produirait parfois même des effets cocasses. Ainsi les mots matelot, camelot, médecin et marin devraient, suivant les règles traditionnelles, faire au féminin matelote, camelote, médecine et marine, tous des mots qui existent en français mais qui désignent tout autre chose. En conséquence, les formes matelot, camelot, médecin et marin sont jugées épicènes. On dira donc au féminin :

  • une matelot
  • une camelot
  • une médecin
  • une marin

Le terme conseil est aussi considéré comme épicène : on dira une conseil.

Mannequin, qui est donné comme masculin dans les dictionnaires pour désigner autant les femmes que les hommes, est tenu pour épicène et peut donc être aussi utilisé au féminin : une mannequin.

9.2.3 Mots qui changent de forme au féminin

a) Noms se terminant par -e ou par

Un bon nombre des noms se terminant par -e appartiennent à la catégorie des mots épicènes (voir 9.2.2 Mots identiques au masculin et au féminin (épicènes)), mais certains autres forment leur féminin par l’adjonction de -sse :

  • une mairesse
  • une maîtresse
  • une contremaîtresse

Bien que considéré comme vieilli ou littéraire (p. ex. poétesse, chasseresse), le suffixe -esse est tout à fait vivant dans le cas de maîtresse et contremaîtresse, de même que dans des termes comme demanderesse et acquéresse (qui appartiennent à la langue juridique).

Pour l’appellation maire, la forme féminine retenue est bel et bien mairesse, soit la forme qui était déjà en usage, même si ce terme servait à désigner la femme du maire.

Les noms qui se terminent par prennent quant à eux un e muet au féminin :

  • une députée
  • une employée
  • une préposée

b) Noms se terminant par -t ou -d

Les noms appartenant à cette catégorie forment habituellement leur féminin par l’adjonction d’un -e :

  • une agente
  • une avocate
  • une consultante
  • une tisserande

Les termes qui se terminent par -et au masculin font en général leur féminin en -ète (une préfète) et, exceptionnellement, en -ette (une cadette).

c) Noms se terminant par -l ou -n

Le féminin se construit souvent par l’adjonction d’un -e final à la forme masculine :

  • une consule
  • une principale
  • une écrivaine

Il arrive cependant qu’il faille redoubler la consonne finale :

  • une contractuelle
  • une professionnelle
  • une électricienne
  • une mécanicienne
  • une omnipraticienne
  • une forgeronne

d) Noms se terminant par -er ou -ier

Les noms terminés par le suffixe -er ou -ier font -ère ou -ière au féminin :

  • une conseillère
  • une ouvrière
  • une banquière
  • une greffière

e) Noms se terminant par -eur ou -teur

Le féminin des mots en -eur prend diverses formes (-euse, -esse ou -eure). De toutes ces formes, la plus régulière est -euse :

  • une boxeuse
  • une chercheuse
  • une patrouilleuse

Font exception à cette règle les mots empereur et ambassadeur : on dit au féminin une impératrice et une ambassadrice. Font également exception les termes juridiques demandeur, acquéreur et défendeur : au féminin, demanderesse, acquéresse et défenderesse.

Par ailleurs, étant donné la valeur péjorative accordée à certaines formes en - euse, l’Office de la langue française a recommandé la forme féminine -eure dans le cas de titres comme assureur, professeur, gouverneur, procureur, ingénieur et réviseur :

  • une ingénieure
  • une gouverneure
  • une assureure
  • une procureure
  • une réviseure
  • une professeure

La terminaison en -eure, qui défie les règles traditionnelles de formation du féminin, a provoqué au départ une levée de boucliers, mais a graduellement gagné en popularité, tant et si bien que certaines des formes susmentionnées sont complètement entrées dans l’usage. En France et en Belgique, cependant, ces titres sont identiques au masculin et au féminin : une ingénieur, une professeur, etc.

Quant aux noms qui se terminent en -teur, ils font généralement leur féminin en -teuse lorsque le verbe correspondant comporte un t dans son radical :

  • une acheteuse (acheter)
  • une rapporteuse (rapporter)
  • une solliciteuse (solliciter)

Il y a toutefois des exceptions :

  • une inventrice (inventer)

Lorsqu’il n’existe aucun verbe correspondant ou lorsque le verbe ne comporte pas de t dans son radical, la forme féminine se termine habituellement par - trice :

  • une aviatrice
  • une agricultrice
  • une directrice (diriger)
  • une rédactrice (rédiger)
  • une administratrice (administrer)

En ce qui a trait toutefois aux termes auteur, docteur (voir aussi ~~9.2.5~~&Maître et docteur), metteur en scène et sculpteur, les formes féminines suivantes sont proposées :

  • une auteure
  • une docteure
  • une metteure en scène
  • une sculpteure

Il est à noter qu’on rencontre dans l’usage le féminin directeure, mais que la forme recommandée est directrice.

9.2.4 Règle d’accord

Les adjectifs et les participes qui se rapportent aux appellations s’accordent systématiquement au féminin, y compris dans les appellations professionnelles complexes :

  • une conseillère principale
  • la présidente-directrice générale
  • la directrice adjointe
  • la chef correctrice
  • la rédactrice-réviseure
  • madame la haute-commissaire
  • madame la sous-ministre adjointe

9.2.5 Maître et docteur

Le terme maître peut prendre au féminin soit la forme maître, soit la forme maîtresse, selon le cas. Le choix de l’une ou l’autre de ces formes dépend du titre. Lorsque maître est utilisé comme titre honorifique (p. ex. pour une avocate), il ne change pas au féminin :

  • une maître d’hôtel
  • maître Nicole Moreau
  • une maîtresse de ballet
  • une maîtresse de poste

Toutefois, le titre docteur fait au féminin docteure :

  • docteure Marie Tremblay
  • madame la docteure

Voir aussi 1.1.23 Titres de civilité et titres honorifiques.

9.2.6 Madame et mademoiselle

En général, il vaut mieux ne pas se servir du titre mademoiselle, étant donné qu’il fait allusion au statut social de la personne (femme non mariée). On ne s’en servira que si l’intéressée tient à ce titre ou s’il s’agit d’une jeune fille. On n’utilisera donc, pour les femmes, que le titre madame.

Pour ce qui est de la forme madelle (contraction de madame et de mademoiselle), elle n’a pas été retenue par l’usage. Il est donc déconseillé de l’utiliser.

9.2.7 Titres religieux

La féminisation des titres religieux n’a pas fait l’objet d’un examen approfondi. Il serait cependant utile de disposer de certaines formes féminines, pour le cas où la fonction serait occupée par une femme :

  • une abbée
  • une prêtre
  • une chanoine
  • une pasteure

Il est intéressant de noter que des formes féminines existent déjà dans la langue française (abbesse, prêtresse, chanoinesse, pastoresse), mais qu’elles n’ont pas été retenues parce qu’elles désignent souvent des fonctions ou des réalités différentes.

9.2.8 Liste d’appellations au féminin

Cette liste correspond, à quelques exceptions près, à celle diffusée par l’Office de la langue française du Québec.

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | Z

A

Masculin Féminin
acheteur acheteuse
acquéreur acquéreuse; acquéresse (droit)
actuaire actuaire
acuponcteur acuponctrice
adjoint adjointe
adjoint administratif adjointe administrative
administrateur administratrice
agent agente
agent immobilier agente immobilière
agriculteur agricultrice
agronome agronome
agresseur agresseuse
aide-comptable aide-comptable
aide-mécanicien aide-mécanicienne
ajusteur ajusteuse
ambulancier ambulancière
ambassadeur ambassadrice
analyste financier analyste financière
animateur animatrice
annonceur annonceure
apiculteur apicultrice
appariteur apparitrice
applicateur applicatrice
apprenti apprentie
arbitre arbitre
arboriculteur arboricultrice
archéologue archéologue
architecte architecte
archiviste archiviste
arpenteur-géomètre arpenteure-géomètre
artisan artisane
assembleur assembleuse
assistant assistante
associé associée
assureur assureure
astrologue astrologue
astronome astronome
attaché attachée
auteur auteure
auxiliaire auxiliaire
aviculteur avicultrice
avocat avocate
ayant droit ayant droit

B

Masculin Féminin
bagagiste bagagiste
banquier banquière
bibliothécaire bibliothécaire
bijoutier bijoutière
biologiste biologiste
blanchisseur blanchisseuse
botaniste botaniste
bottier bottière
boucher bouchère
boulanger-pâtissier boulangère-pâtissière
boursier boursière
boxeur boxeuse
brigadier brigadière
briqueteur-maçon briqueteuse-maçonne
bruiteur bruiteuse
buandier buandière
bûcheron bûcheronne

C

Masculin Féminin
cadet cadette
cadre cadre
cadreur cadreuse
caissier caissière
cambiste cambiste
camelot camelot
caméraman caméraman
camionneur camionneuse
cardiologue cardiologue
cartographe cartographe
cascadeur cascadeuse
catalogueur catalogueuse
cégépien cégépienne
chanteur chanteuse; cantatrice
charpentier charpentière
chasseur de têtes chasseuse de têtes
chauffeur chauffeuse
chef chef
chercheur chercheuse
chiropraticien chiropraticienne
chirurgien chirurgienne
chômeur chômeuse
chorégraphe chorégraphe
chroniqueur chroniqueuse
coiffeur coiffeuse
comédien comédienne
commis commis
commis-vendeur commis-vendeuse
commissaire commissaire
communicateur communicatrice
compositeur compositrice
concepteur conceptrice
concierge concierge
conducteur conductrice
conférencier conférencière
conseil conseil
conseiller conseillère
conservateur conservatrice
consul consule
consultant consultante
contractuel contractuelle
contremaître contremaîtresse
contrôleur contrôleuse
coopérant coopérante
coordonnateur coordonnatrice
copiste copiste
cordonnier cordonnière
coroner coroner
correcteur correctrice
correspondancier correspondancière
courrier courrière
courtier courtière
couseur couseuse
couturier couturière
couvreur couvreuse
créateur créatrice
croupier croupière
cuisinière cuisinière
cultivateur cultivatrice

D

Masculin Féminin
danseur danseuse
danseur de ballet ballerine; danseuse de ballet
débardeur débardeuse
débosseleur débosseleuse
décorateur décoratrice
défendeur défenderesse (droit)
défenseur défenseuse
délateur délatrice
délégué déléguée
demandeur demandeuse; demanderesse (droit)
déménageur déménageuse
démonstrateur démonstratrice
dentiste dentiste
denturologiste denturologiste
dépanneur dépanneuse
député députée
dessinateur dessinatrice
détective détective
détenteur détentrice
diététiste diététiste
diplomate diplomate
diplômé diplômée
directeur directrice
dirigeant dirigeante
docteur docteure
documentaliste documentaliste
doyen doyenne

E

Masculin Féminin
ébéniste ébéniste
éboueur éboueuse
éclairagiste éclairagiste
économiste-conseil économiste-conseil
écrivain écrivaine
éditeur éditrice
éditorialiste éditorialiste
éducateur éducatrice
électricien électricienne
éleveur éleveuse
emballeur emballeuse
embaumeur embaumeuse
émetteur émettrice
employeur employeuse
emprunteur emprunteuse
enquêteur enquêteuse
enseignant enseignante
entraîneur entraîneuse
entrepreneur entrepreneuse
ergothérapeute ergothérapeute
essayeur essayeuse
esthéticien esthéticienne
estimateur estimatrice
étalagiste étalagiste
évaluateur évaluatrice
examinateur examinatrice
expert experte
expert-comptable experte-comptable
exploitant exploitante

F

Masculin Féminin
fabricant fabricante
facteur factrice
ferblantier ferblantière
ferrailleur ferrailleuse
financier financière
fleuriste fleuriste
fondeur fondeuse
foreur foreuse
forgeron forgeronne
formateur formatrice
fournisseur fournisseuse
fraiseur fraiseuse
franchiseur franchiseuse

G

Masculin Féminin
garde garde
garde forestier garde forestière
gardien gardienne
généticien généticienne
géologue géologue
géomètre géomètre
géophysicien géophysicienne
gérant gérante
gestionnaire gestionnaire
gouverneur gouverneure
graveur graveuse
greffier greffière
guichetier guichetière
guide guide

H

Masculin Féminin
habilleur habilleuse
homme d’affaires femme d’affaires
homme-grenouille femme-grenouille
horloger horlogère
horticulteur horticultrice
hôte hôte (qui est reçue); hôtesse (qui reçoit)
hôtelier hôtelière
huileur huileuse
huissier huissière
hygiéniste hygiéniste

I

Masculin Féminin
illustrateur illustratrice
imprésario imprésario
imprimeur imprimeuse
industriel industrielle
infirmier infirmière
infographiste infographiste
informaticien informaticienne
ingénieur ingénieure
ingénieur chimiste ingénieure chimiste
ingénieur civil ingénieure civile
ingénieur forestier ingénieure forestière
inspecteur inspectrice
instituteur institutrice
instructeur instructrice
intendant intendante
intérimaire intérimaire
interlocuteur interlocutrice
interprète interprète
intervenant intervenante
intervieweur intervieweuse
investisseur investisseuse

J

Masculin Féminin
jardinier jardinière
journaliste journaliste
journaliste sportif journaliste sportive
juge juge
juré jurée
juriste juriste

L

Masculin Féminin
lamineur lamineuse
langagier langagière
lecteur lectrice
législateur législatrice
lieutenant-gouverneur lieutenante-gouverneure
linguiste linguiste

M

Masculin Féminin
machiniste machiniste
maçon maçonne
magasinier magasinière
magistrat magistrate
maire mairesse
maître maître; maîtresse
malfaiteur malfaitrice
mannequin mannequin
manœuvre manœuvre
maquilleur maquilleuse
maraîcher maraîchère
marchand marchande
marguillier marguillière
marin marin
masseur masseuse
matelot matelot
mathématicien mathématicienne
mécanicien mécanicienne
mécène mécène
médecin médecin
médiateur médiatrice
membre membre
menuisier menuisière
messager messagère
météorologue météorologue
metteur en scène metteure en scène
meunier meunière
mineur mineuse
ministre ministre
modiste modiste
moniteur monitrice
monteur monteuse

N

Masculin Féminin
narrateur narratrice
naturopraticien naturopraticienne
navigateur navigatrice
nettoyeur nettoyeuse
notaire notaire

O

Masculin Féminin
officier officière
omnipraticien omnipraticienne
opérateur opératrice
opticien opticienne
orateur oratrice
orchestrateur orchestratrice
orfèvre orfèvre
orienteur orienteuse
ouvrier ouvrière

P

Masculin Féminin
pâtissier pâtissière
patrouilleur patrouilleuse
paysagiste paysagiste
pédologue pédologue
peintre peintre
percepteur perceptrice
perruquier perruquière
pharmacien pharmacienne
physicien physicienne
physiothérapeute physiothérapeute
pigiste pigiste
pilote pilote
pisciculteur piscicultrice
plâtrier plâtrière
plombier plombière
plongeur plongeuse
poète poète
policier policière
polisseur polisseuse
pompier pompière
porte-parole porte-parole
poseur poseuse
postulant postulante
potier potière
pourvoyeur pourvoyeuse
praticien praticienne
précurseur précurseure
prédécesseur prédécesseure
préfet préfète
premier ministre première ministre
préposé préposée
présentateur présentatrice
président présidente
principal principale
procureur procureure
producteur productrice
professeur professeure
professeur-chercheur professeure-chercheuse
programmateur programmatrice
programmeur programmeuse
promoteur promotrice
prospecteur prospectrice
puériculteur puéricultrice

R

Masculin Féminin
radiologiste radiologiste
radiologue radiologue
rapporteur rapporteuse
réalisateur réalisatrice
recenseur recenseuse
réceptionniste réceptionniste
recruteur recruteuse
recteur rectrice
rédacteur rédactrice
régisseur régisseuse
registraire registraire
rembourreur rembourreuse
remplaçant remplaçante
réparateur réparatrice
répartiteur répartitrice
repasseur repasseuse
répétiteur répétitrice
répondant répondante
reporteur reporteuse
représentant représentante
requérant requérante
responsable responsable
restaurateur restauratrice
retraité retraitée
réviseur réviseure

S

Masculin Féminin
sapeur-pompier sapeuse-pompière
sauveteur sauveteuse
scrutateur scrutatrice
sculpteur sculpteure
secrétaire secrétaire
secrétaire-trésorier secrétaire-trésorière
sénateur sénatrice
sergent sergente
serrurier serrurière
serveur serveuse
soigneur soigneuse
solliciteur solliciteuse
soudeur soudeuse
souffleur souffleuse
sous-ministre sous-ministre
sous-traitant sous-traitante
stagiaire stagiaire
statisticien statisticienne
substitut substitut
successeur successeure
supérieur supérieure
superviseur superviseure
surintendant surintendante
surveillant surveillante
syndic syndique

T

Masculin Féminin
tailleur tailleuse
tapissier tapissière
technicien technicienne
téléphoniste téléphoniste
teneur de livres teneuse de livres
terminologue terminologue
tisserand tisserande
traducteur traductrice
traiteur traiteuse
travailleur travailleuse
travailleur social travailleuse sociale
trésorier trésorière
trieur trieuse
tuteur tutrice
tuyauteur tuyauteuse
typographe typographe

U

Masculin Féminin
urgentologue urgentologue
usager usagère
utilisateur utilisatrice

V

Masculin Féminin
vendeur vendeuse
vérificateur vérificatrice
vétérinaire vétérinaire
vice-président vice-présidente
vitrier vitrière
voyagiste voyagiste
voyant voyante

Z

Masculin Féminin
zoologiste zoologiste
zootechnicien zootechnicienne