Public Works and Government Services Canada
Symbol of the Government of Canada

Institutional Links

 
Search TERMIUM Plus®

s euphonique

On insère parfois la lettre s devant en ou y. Cette lettre dite euphonique n’a aucune fonction grammaticale; elle ne fait que faciliter la prononciation pour éviter de choquer l’oreille.

Impératif + pronoms en ou y

Les verbes du 1er groupe (se terminant en –er), certains verbes du 2e groupe (verbes en –ir) et le verbe avoir ne prennent généralement pas de s final à la deuxième personne du singulier de l’impératif présent, comme dans entre, couvre ou aie.

On ajoute un s euphonique aux verbes qui n’en ont pas afin de faciliter la liaison avec les pronoms adverbiaux en et y compléments du verbe :

  • La fête aura lieu demain. Parles-en à tes collègues. (en remplace fête, complément de parle)
  • Prends ces feuillets et distribues-en la moitié.
  • Aies-en un pour tous les participants. Ils voudront ce document.
  • Bonnes vacances, et profites-en bien!
  • Retournes-y dès que possible. Le Brésil est si beau!
  • Ne sois pas en retard à l’école. Vas-y sans tarder.
  • Va dans le jardin et cueilles-y les pivoines. 

Impératif + pronoms en ou y + infinitif

Quand les pronoms en et y sont suivis d’un infinitif, on n’ajoute pas de s euphonique au verbe à l’impératif et on ne met pas de trait d’union entre le verbe et le pronom.

  • Retourne y chercher d’autres copies et va en distribuer aux collègues.
  • Ose en parler à ton patron; il t’appuiera.
  • Va y mettre une bûche. 

Impératif + préposition en

Le mot en est une préposition quand il sert à introduire un complément dans la phrase. On ne met pas de s euphonique devant cette préposition, ni de trait d’union.

  • Va en bateau jusqu’à la mer. (bateau : complément du verbe aller)
  • Habite en ville quelques années. Tu t’ennuieras de la nature. (ville : complément du verbe habiter)

Z euphonique

Des expressions comme donne-moi-z’en, prends-toi-z’en, rapporte-toi-z’en, etc., sont fréquentes dans la langue parlée au Canada. Il est préférable de les remplacer à l’écrit par donne-m’en, prends-t’en, rapporte-t’en, etc. Dans ces cas, le m et le t ne sont pas des lettres euphoniques, mais plutôt des pronoms personnels élidés (me, moi, te ou toi). C’est pourquoi ces lettres sont suivies de l’apostrophe et non du trait d’union :

  • va-t’en
  • viens-t’en
  • retourne-t’en
  • donne-m’en

On emploie le trait d’union avec les autres personnes de l’impératif :

  • allons-nous-en
  • allez-vous-en
  • donnez-nous-en
  • prenez-vous-en
  • donnez-lui-en
  • apportez-leur-en

Voir aussi T EUPHONIQUE.