Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

augurer pour/de

Bien que la forme augurer pour soit fréquente au Canada, elle serait le résultat d’une confusion entre la construction être de bon/de mauvais augure pour et augurer bien/mal de.

Il est préférable d’employer augurer de :

  • La nouvelle présidence n’augure rien de très bon de l’avenir du Mexique. (et non : rien de très bon pour l’avenir du Mexique)
  • Il a obtenu d’excellentes notes en première session, ce qui augure bien de ses résultats scolaires futurs.