Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

afin de/pour et afin que/pour que

Différences de sens

Les prépositions afin de et pour ne sont pas synonymes et interchangeables dans tous les contextes.

Afin de implique l’idée d’un but visé par le sujet qui accomplit l’action. Dans ce sens, pour peut toujours être employé à la place de afin de :

  • J’arrive tôt afin de/pour pouvoir étudier le dossier.

Afin de exprime toutefois plus fortement l’intention d’arriver à un but que pour :

  • Je l’ai appelé pour m’excuser, mais aussi afin d’obtenir son pardon.

Il faut toutefois employer pour (et non afin de) pour exprimer un résultat, ou quand le sujet de l’action est une chose ou un être vivant non assimilé à une personne :

  • Il faut 100 cm pour faire un mètre. (= résultat)  
  • Les saumons remontent leur rivière natale pour pondre. (= être vivant non assimilé à une personne)

Afin de et afin que appartiennent à la langue écrite. Pour et pour que s’emploient tant à l’oral qu’à l’écrit.

Infinitif/subjonctif

Infinitif

On emploie afin de et pour avec l’infinitif quand le sujet de l’infinitif est le même que le sujet du verbe principal :

  • Alain arrive tôt afin de/pour pouvoir étudier le dossier à fond. (c’est le sujet Alain qui fait l’action d’arriver et de pouvoir étudier)

Il peut arriver – mais cela est rare – que les deux verbes de la phrase aient un sujet différent. Le sujet de l’infinitif peut alors être :

  • le complément exprimé ou sous-entendu d’une tournure passive dans la principale :
    • Toute une mise en scène avait été préparée afin de le convaincre de participer au projet.
      (le complément sous-entendu de avait été préparée, qui répond à la question « par qui? », étant par des personnes, il s’ensuit que le complément « ces personnes » est le sujet de l’infinitif convaincre)
  • un autre complément :
    • Ils me payèrent afin de les distraire. (André Gide)
      (le sujet de distraire est me, mis pour moi)

Toutefois, il ne s’agit pas là de tournures courantes. Il est préférable dans ces cas de recourir aux locutions conjonctives afin que ou pour que.

Subjonctif

Normalement, quand le sujet de l’infinitif est différent de celui du verbe principal, on emploie afin que ou pour que et l’on fait suivre cette locution conjonctive du subjonctif :

  • Soyez à l’heure afin que/pour que nous puissions étudier le dossier. (vous est le sujet sous-entendu de soyez à l’heurenous est le sujet de pouvoir étudier)

Si l’on employait afin de ou pour (suivi de l’infinitif), la phrase changerait de sens :

  • Soyez à l’heure afin de/pour pouvoir étudier le dossier.

    (c’est la personne à qui l’on s’adresse qui doit étudier le dossier; il n’y a pas de nous sous-entendu)

Renseignements complémentaires

Pour plus de renseignements, voir AFIN DE/QUE (VIRGULE + AFIN DE/QUE).