Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

avoir affaire/à faire

Il ne faut pas confondre ces deux expressions homophones. Bien qu’elles se prononcent de la même façon, elles ont des sens différents.

Avoir affaire à

L’expression avoir affaire à est correcte en français. Elle signifie « se trouver en rapport avec ». On peut avoir affaire à une personne ou à une organisation composée de personnes (entreprise, organisme, cabinet, agence, etc.) :

  • Mon frère a eu affaire à un avocat d’expérience.
  • Elle a souvent affaire à elle dans le cadre de son travail.
  • Vous risquez d’avoir affaire à des négociateurs coriaces.
  • L’entreprise à laquelle ils avaient affaire vient de déposer son bilan.

L’expression peut exprimer une menace :

  • Si tu continues à arriver en retard, tu auras affaire au patron!
  • Si j’apprends que tu as triché, tu auras affaire à moi. (= tu auras de mes nouvelles)

Avoir affaire de

L’expression avoir affaire de (quelqu’un ou quelque chose) est vieillie, rare ou littéraire dans le sens d’« avoir besoin de » :

  • Ai-je vraiment affaire d’aller là?

Avoir à faire

L’expression avoir à faire signifie « devoir s’acquitter d’une tâche, d’une obligation ». Cette expression peut être utilisée avec ou sans complément, ou encore avec un adverbe de quantité.

  • J’ai beaucoup à faire à la maison.
  • J’ai quelque chose à faire avant de partir.
  • Julie nous a quittés tôt en disant qu’elle avait à faire.
  • Chaque année, les étudiants ont à faire trois jours de bénévolat.

Avoir affaire/à faire avec

Avoir affaire avec dans le sens d’« avoir à traiter avec une personne, en raison d’une certaine réciprocité » est considéré comme vieilli par certains.

L’expression avoir à faire avec/à est toutefois attestée au sens d’« avoir à faire un travail avec quelqu’un » et, par extension, d’« avoir à traiter avec quelqu’un » :

  • J’ai affaire avec mon mari au bureau. (sens vieilli = je dois traiter avec mon mari dans le cadre de mes fonctions)
  • J’ai à faire avec mon mari au bureau. (= je dois faire un travail particulier avec mon mari)
  • J’ai beaucoup à faire avec mon mari au bureau. (= je traite beaucoup avec mon mari)
  • Je n’ai pas à faire avec mon mari au bureau. (= je ne traite pas avec mon mari)
  • C’est terminé. Je n’ai plus rien à faire avec Sophie. (= j’ai mis fin à ma relation amoureuse avec Sophie)

N’avoir rien à faire avec

N’avoir rien à faire avec (quelque chose) est considéré comme un anglicisme calqué sur to have nothing to do with.

On peut facilement le remplacer par n’avoir rien à voir avec/dans ou n’y être pour rien :

  • Tu n’as rien à voir dans ça. (et non : Tu n’as rien à faire avec ça.)
  • Martin n’avait rien à voir avec la disparition de ce dossier.
  • Le dialecte que je parlais n’avait vraiment rien à voir avec l’allemand.
  • Elle n’y est pour rien dans cette histoire de fraude.