Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

alternative

Sens traditionnel d’alternative : « choix entre deux options »

Le nom alternative doit en principe être utilisé au singulier. Il signifie « situation dans laquelle on a le choix entre deux partis à prendre » :

  • Elle a l’alternative d’obéir aux ordres ou de démissionner.

Son sens se rapproche de dilemme, « alternative contenant deux propositions contradictoires et entre lesquelles on doit choisir » :

  • Je suis devant un dilemme.

Équivalents d’alternative

Selon certains auteurs, alternative est un anglicisme à remplacer par :

  • choix
  • éventualité
  • hypothèse
  • issue
  • option
  • parti
  • possibilité
  • solution
  • voie

Théoriquement, deux alternatives comporteraient au moins quatre solutions… Il est donc préférable de dire :

  • Tu as deux choix : obéir aux ordres ou démissionner.
  • Tu as deux possibilités : obéir aux ordres ou démissionner.

(de préférence à : Tu as deux alternatives : obéir aux ordres ou démissionner.)

Alternative dans le sens de « solution »

Bien que certains critiquent l’emploi d’alternative dans le sens de « solution », cet emploi est très répandu, même sous la plume d’excellents écrivains.

Il est maintenant consigné dans les dictionnaires généraux avec la mention « emploi critiqué » :

  • Les deux alternatives de ce dilemme. (Petit Robert, 2008)

Cet usage est très fréquent, notamment dans la presse française :

  • En 1961, nous avons mis au point un programme d’alternative au fascisme. (L’Express)
  • Des vins pétillants comme les vouvrays et autres cavas d’Espagne se posent désormais comme des alternatives au champagne. (Le Point)

On peut aussi employer solution de rechange ou solution de remplacement.

Renseignements complémentaires

Pour plus de renseignements, voir ALTERNATIVE (EN DERNIÈRE ALTERNATIVE).