Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

crochets

Comme les parenthèses, les crochets comportent une forme ouvrante ([) et une forme fermante (]). Il s’agit d’un double signe de ponctuation (ou signe de ponctuation double).

Fonctions des crochets

Les crochets s’emploient dans des contextes bien particuliers, et c’est pourquoi ils sont moins utilisés que les parenthèses.

Texte entre parenthèses

Les crochets servent à insérer un élément dans un texte déjà entre parenthèses; cela permet d’éviter une cascade de parenthèses et de faciliter la lecture du texte :

  • L’équivalent anglais du terme heure avancée de l’Est est bien Eastern daylight saving time (ou Eastern Daylight Saving Time [avec majuscules]).

Voir aussi PARENTHÈSES.

Formules algébriques ou mathématiques

Dans le cas des formules algébriques ou mathématiques, ce sont les parenthèses qui s’insèrent à l’intérieur des crochets :

  • x [ y (y < x Ay) Ax] x Ax

On observera que, si les crochets se trouvent à l’intérieur de parenthèses dans la langue générale, c’est l’inverse qui se produit dans le langage de l’algèbre.

Prononciation d’un mot

Dans les dictionnaires, on met la transcription phonétique d’un mot entre crochets :

  • DÉCLINER [dekline] v.

Omission d’un passage

Des points de suspension entre crochets marquent l’omission d’un passage jugé inutile ou non pertinent dans la citation :

  • « Nous avons bâti un homme type […] et nous nous y raccrochons si bien que nous considérons comme un malade ou comme un monstre tout ce qui ne lui ressemble pas » (G. Simenon).

Il faut éviter d’indiquer uniquement les points de suspension ou de remplacer les crochets par des parenthèses, car l’interruption pourrait alors être attribuée à l’auteur même de la citation.

Ajout de précisions dans une citation

Lorsqu’on cite un extrait d’un ouvrage, on met entre crochets les ajouts ou précisions qu’il est nécessaire d’apporter pour que la citation reste compréhensible hors de son contexte :

  • « Dans ce pays [la Suisse], véritable carrefour, on compte quatre régions linguistiques. »
  • « Elle [la beauté] agit même sur ceux qui ne la constatent pas » (J. Cocteau).

Ajout d’une réflexion dans une citation

Les crochets servent également à insérer une réflexion personnelle à l’intérieur d’une citation. Cette réflexion peut consister simplement en un point d’exclamation ou en un point d’interrogation :

  • « Tout ce qui n’est ni une couleur, ni un parfum, ni une musique [ni une saveur, ajouteraient les gourmands], c’est de l’enfantillage » (B. Vian).
  • « Enfants, en Italie, Sacco et Vanzetti rêvaient peut-être à l’électrification [!] des campagnes » (J. Prévert).

Signalement d’une erreur par le mot latin sic

On voit parfois entre crochets le mot latin sic, adverbe tiré de l’expression latine sic erat scriptum, qui veut dire « ainsi dans le texte ».

Dans une citation, on insère sic en italique et entre crochets après un mot, une expression ou un passage pour signaler qu’on les a transcrits tels qu’ils figuraient dans la source, avec les erreurs (d’orthographe ou de grammaire) qu’ils contenaient. On peut aussi vouloir souligner l’emploi d’archaïsmes, d’anglicismes ou de régionalismes :

  • « Elle lui demanda d’écrire son nom et son addresse [sic] sur un bout de papier. »
  • Selon les règlements de l’école, « les élèves peuvent aller boire de l’eau à la buvette [sic] une fois par période ».

Bien que sic s’écrive parfois entre parenthèses, il est préférable d’employer les crochets, qui marquent hors de tout doute l’intervention d’un tiers. Cela dit, l’emploi des parenthèses n’est pas à exclure dans tous les cas. Placé entre parenthèses, le mot sic indique que c’est l’auteur lui‑même qui porte un jugement sur les propos qu’il rapporte. On pourrait ainsi trouver sous la plume d’un journaliste :

  • « Notre pays est au bord de l’abîme, a déclaré le nouveau candidat. Votez pour moi, faites un pas en avant (sic), a-t-il ajouté. »

Voir aussi OMISSIONS ET AJOUTS DANS LES CITATIONS.

Espacement

On met une espace avant le crochet ouvrant, mais pas après. On ne met pas d’espace avant le crochet fermant, mais on en met une après :

  • « Sa mère [la mère de Mathieu] resta seule, pensant qu’elle n’avait rien au monde, sinon un fils qu’elle ne comprenait pas, mais en qui elle avait confiance ». (Édouard Glissant, La lézarde, p. 203)

Point final après […]

En fin de phrase, on ne met pas de point final après les points de suspension placés entre crochets :

  • « Un bâtiment est une construction de grande dimension servant à abriter des personnes, des animaux ou des choses […] Le mot édifice, bâtiment ayant une certaine valeur architecturale, convient mieux aux bâtiments publics. »

Voir aussi POINTS DE SUSPENSION.