Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

Communication claire : Privilégiez la voix active

(Un sujet semblable est traité en anglais dans l’article CLEAR COMMUNICATION: USE THE ACTIVE VOICE.)

Les tournures passives abondent dans les documents gouvernementaux, qu’ils soient administratifs, juridiques ou techniques. Pourtant, ces tournures contribuent généralement à alourdir les phrases et à les rendre sans vie. La solution : privilégiez la voix active.

Quelle est la différence entre la voix active et la voix passive?

La différence est bien simple :

À la voix active, le sujet fait l’action :

  • La directrice (sujet) examinera (action) votre dossier.
  • Nous (sujet) n’avons pris (action) aucune décision concernant votre demande.

À la voix passive, le sujet subit l’action :

  • Votre dossier (sujet) sera examiné (action) par la directrice.
  • Aucune décision (sujet) n’a été prise (action) concernant votre demande.

Pourquoi privilégier la voix active?

En français, la voix active est généralement plus naturelle que la voix passive. Les phrases à la forme active sont souvent plus faciles à comprendre parce qu’on voit tout de suite qui fait l’action.

On privilégiera donc la forme active :

  • L’entrepreneur doit prendre en charge l’entreposage des transformateurs et la pose des bennes suspendues. (plutôt que : L’entreposage des transformateurs et la pose des bennes suspendues doivent être pris en charge par l’entrepreneur.)

Il ne s’agit pas ici de frapper d’interdit la construction passive, qui est parfaitement admise en français et qui permet de donner un éclairage différent. On peut très bien dire :

  • Le courrier est expédié tous les jours à la même heure par l’adjoint du directeur. (voix passive, met l’accent sur le courrier)

ou

  • L’adjoint du directeur expédie le courrier tous les jours à la même heure. (voix active, met l’accent sur l’adjoint)

En conclusion, évitez d’abuser de la voix passive dans vos textes. Privilégiez plutôt la voix active.