Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

chance (seconde chance)

Si l’expression seconde chance ne convient pas dans tous les contextes, il n’y a cependant pas lieu de la condamner de façon systématique.

En effet, seconde chance est attesté dans le sens de « chance offerte à quelqu’un qui a échoué une première fois ». Mais on hésiterait à l’employer pour traduire l’anglais second chance, dans une phrase comme :

  • En 1993, les greffes de mœlle osseuse ont donné une seconde chance à plus de 4000 Canadiens. / In 1993, bone-marrow transplants gave more than 4000 Canadians a second chance at life.

Il est plus idiomatique d’écrire :

  • En 1993, les greffes de mœlle osseuse ont sauvé la vie à plus de 4000 Canadiens.
  • En 1993, les greffes de mœlle osseuse ont redonné espoir à plus de 4000 Canadiens.