Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

censé/sensé

Il ne faut pas confondre les adjectifs homophones censé et sensé.

Censé

Seul survivant du verbe censer (vers 1611), l’adjectif censé était à l’origine un participe passé. Il a le sens de « réputé, supposé ». Pour être certain qu’on utilise le bon homonyme, on peut donc remplacer censé par son synonyme supposé.

On classe maintenant censé parmi les adjectifs, mais son utilisation est particulière. En effet, on le place uniquement entre le verbe être et un verbe à l’infinitif. Puisqu’il est utilisé avec l’auxiliaire être, censé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe :

  • Louis est censé revenir après sa réunion. (= est supposé)
  • Ginette est censée apporter les nouveaux documents. (= est supposée)

Sensé

Pour sa part, l’adjectif sensé est bien ancré dans le présent, car il est issu du nom sens. Il signifie « qui est raisonnable ou sage » pour une personne, ou « qui est conforme à la raison » pour une chose. Pour être certain qu’on utilise le bon homonyme, on peut donc remplacer sensé par un synonyme comme raisonnable, éclairé, plein de bon sens.

  • En employé sensé, il a appelé son superviseur pour l’informer de son retard. (= raisonnable)
  • C’est une personne sensée, réfléchie. (= raisonnable)
  • Les paroles sensées de Julie l’avaient aidé à trouver la solution au problème. (= éclairées, pleines de bon sens)