Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

espace (genre)

Féminin et masculin

On peut utiliser le mot espace au féminin ou au masculin quand il est employé au sens de « blanc entre deux mots » et qu’il n’est pas suivi d’un adjectif :

  • Il faut mettre une espace devant le deux-points.
  • Ajoutez un espace entre ces deux mots.

Par contre, quand espace est suivi d’un adjectif, comme dans les expressions espace fine ou espace insécable, on l’emploie toujours au féminin.

Pour respecter l’uniformité, il est préférable d’employer espace au féminin partout. Ainsi, dans un texte où figurent à la fois, par exemple, l’expression une espace insécable et le mot espace employé seul (non suivi d’un adjectif), il est préférable d’employer espace au féminin partout, afin d’assurer l’uniformité.

  • Dans les publications soignées, il ne suffit pas d’insérer une espace avant le deux-points; il doit s’agir d’une espace fine et insécable.

Féminin

Traditionnellement, le mot espace a toujours été de genre féminin dans le vocabulaire spécialisé de la typographie ou de l’imprimerie pour désigner le « blanc servant à séparer les mots ». Le mot espace désignait autrefois la lamelle que l’on intercalait entre les caractères de plomb pour séparer les mots à imprimer. Elle avait plusieurs largeurs : une espace fine, moyenne, forte.

Même si l’on utilise aujourd’hui des espaces numériques plutôt que des lamelles pour séparer les mots, le mot espace a conservé le féminin dans le domaine spécialisé de la typographie, par exemple dans les termes suivants :

  • une espace fine, une espace moyenne, une espace forte
  • une espace insécable, une espace sécable
  • une espace justifiante

Masculin

Toutefois, l’emploi du masculin dans le même sens est maintenant attesté dans des ouvrages reconnus. Le masculin est d’ailleurs d’emploi très courant au Canada, du moins dans la langue orale. Le mot espace au masculin peut aussi servir à désigner « le blanc entre deux lignes ou entre deux paragraphes ».