Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

fait (le fait de/que)

Le fait que

Le mode du verbe dépend du rôle que l’expression le fait que joue dans la phrase.

Comme sujet de la phrase

En règle générale, le subjonctif et l’indicatif sont tous deux permis. Si le fait que forme le sujet de la phrase, l’emploi du subjonctif est plus fréquent.

  • Le fait qu’elle soit/est revenue est rassurant.
  • Le fait que la guerre se soit/s’est poursuivie si longtemps est triste.
  • Le fait que Ron sera en congé nous privera de son expertise quand nous serons à l’étape finale du projet.

Dans la dernière phrase, l’indicatif est préférable; si on emploie soit, on ne sait pas si Ron est en congé en ce moment ou non.

Comme complément

Si le fait que forme un complément, on emploie aussi l’indicatif ou le subjonctif. Un truc utile est de conjuguer le verbe comme si le fait que n’était pas là.

  • Mais il y a le fait qu’Isabelle s’est excusée. (= mais Isabelle s’est excusée).
  • Je ne peux pas nier le fait qu’elle ne m’a/m’ait pas dit la vérité.
  • Tu te plains du fait que je ne t’ai/t’aie pas appelé.
  • Je me demande si le fait que nous soyons/sommes intervenus ne lui a pas causé des ennuis.
  • Je reconnais le fait qu’il n’était pas au courant.

Le fait de

On peut aussi employer le fait de suivi de l’infinitif :

  • Le fait d’être gentille ne suffit pas.