Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

l euphonique (l’on)

On insère parfois la lettre l, accompagnée d’une apostrophe, devant le mot on. Cette lettre dite euphonique n’a aucune fonction grammaticale; elle ne fait que faciliter la prononciation pour éviter de choquer l’oreille.

Le l euphonique s’appelle aussi l explétif.

L’on (avec l euphonique)

L’emploi du l euphonique est facultatif. La langue moderne préfère on à l’on. En cas de doute, on peut s’abstenir d’employer le l euphonique sans faire d’erreur, bien que son emploi est parfois recommandé :

  • Pour éviter un hiatus (juxtaposition de deux voyelles phonétiques)
    • si l’on vient (plutôt que : si on vient)
  • Pour éviter le redoublement désagréable d’une syllabe
    • que l’on convoque (plutôt que : qu’on convoque)
    • que l’on constate (plutôt que : qu’on constate)
  • Pour couper la rencontre de deux on 
    • dans cette notion, l’on... (plutôt que : dans cette notion, on...)
  • Après les expressions et, ou, , à qui, à quoi, qui, que, quoi, si et lorsque
    • Souriez et l’on vous sourira.
    • Ou l’on part ou l’on reste.
    • Devinez à qui l’on décernera le prix.

On (sans l euphonique)

Toutefois, on doit éviter d’employer le l euphonique dans les cas suivants :

  • Devant dont
    • Ce sont les ouvrages de référence dont on parle. (et non : dont l’on parle)
  • Devant un mot commençant par l pour éviter une allitération (répétition des mêmes consonnes dans plusieurs mots qui se suivent)
    • Je crois qu’on le lui a donné. (et non : que l’on le lui a donné)
    • On te le prêtera si on le trouve. (et non : si l’on le trouve)
    • Je ne sais pas si on l’emmène. (et non : si l’on l’emmène)
    • Elles ont mal réagi lorsqu’on leur a annoncé la nouvelle. (et non : lorsque l’on leur a annoncé)
    • C’est le moment où on le laisse tomber. (et non : où l’on le laisse)
  • En début de phrase (emploi vieilli)
    • On va où l’on veut.  (et non : L’on va où l’on veut.)