Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

lutte à/contre

Largement répandue au Canada, la forme lutte à n’est pas attestée dans les ouvrages.

Lutte contre

Il faut remplacer lutte à par lutte contre quand le type de lutte constitue un fléau ou un combat à valeur négative (alcoolisme, drogue, déficit, pauvreté, maladie, pluies acides, etc.) :

  • Ils abandonnent le Québec dans sa lutte contre les gangs de rue et le trafic de stupéfiants.
  • Nous avons un rôle à jouer dans la lutte contre la criminalité.
  • L’argent investi dans la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose a permis de sauver la vie de millions de personnes.
  • Dans ce projet de loi, il y a quand même un début de lutte contre l’évasion fiscale.

Préfixe anti–

Au lieu d’employer lutte contre, on peut parfois former un nom composé avec le préfixe anti–, suivi d’un nom ou d’un adjectif :

  • Le meilleur exemple pour réduire les facteurs de risque, c’est la lutte antitabac.
  • Il faut centrer nos efforts sur la lutte antipollution.
  • Le gouvernement continue sa lutte antiinflationniste.
  • Les pays membres de l’Union européenne s’y connaissent en lutte antiterroriste.
  • Durant la Guerre froide, le Canada se spécialisait dans la lutte anti-sous-marine.

Voir ANTI-.

Lutte pour

Si le type de lutte a une valeur positive, on emploie pour :

  • Nous devons tous être vigilants et tenaces afin que la lutte pour l’égalité des femmes donne lieu à des changements durables.
  • Il mène la lutte pour la construction d’écoles pour les enfants autochtones.
  • Ils poursuivent leur lutte pour la démocratie.

Renseignements complémentaires

Voir l’article Lutte à vs lutte contre de Fanny Vittecoq dans L’Actualité terminologique (repris dans les Chroniques de langue), vol. 35,  1 (2002).