Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

loto

Le mot loto est masculin dans la plupart des ouvrages de langue. Il provient de l’italien lotto (lot). Il peut désigner plusieurs choses.

Jeu de hasard

Le mot loto peut désigner un jeu de société populaire en France, semblable au bingo, où les joueurs sont munis de cartons quadrillés, numérotés de 1 à 90. Ces numéros sont reproduits sur des jetons ayant la forme de petits cylindres de bois appelés boules de loto ou encore, sur de petits cartons. Ceux-ci sont mêlés dans un sac ou dans un boulier puis tirés au hasard par un meneur de jeu ou de manière automatique. Le gagnant est le joueur qui le premier constate que tous les numéros de son carton ont été tirés :

  • Il joue au loto toutes les semaines, mais ne gagne pas souvent.

Les synonymes suivants du mot loto sont des régionalismes de France, inconnus au Canada :

  • le quine
  • le loto-Quine
  • la rifle
  • la poule au gibier

Il existe aussi des jeux de loto s’adressant aux tout-petits, où les chiffres sont remplacés par des images relatives à un thème particulier (animaux, saisons, etc.).

Bingo

Au Canada et aux États-Unis, on joue plutôt au bingo (appelé en France bingo américain), un jeu qui s’apparente au loto :

  • Elles jouent souvent au bingo à la salle communautaire.

Les joueurs utilisent une carte à cinq colonnes intitulées respectivement B, I, N, G et O, lettres sous lesquelles on trouve cinq chiffres. Le meneur tire au hasard des billes portant des combinaisons de lettres et de chiffres (B2, N35, etc.). Les joueurs marquent sur leur carte les numéros annoncés. Le but du jeu est soit de remplir sa grille, soit d’obtenir une série prédéterminée : une ligne verticale, horizontale ou diagonale, les quatre coins, etc. Le premier joueur à y arriver l’annonce en criant « Bingo ! ».

Le mot bingo est aussi une interjection familière qui exprime la surprise, la joie ou la conclusion favorable d’une situation. Elle peut signifier « voilà la solution », « en plein dans le mille » :

  • Bingo! C’est exactement ce que je voulais dire!
  • Nous n’avions pas d’électricité depuis deux jours et bingo! les lumières se sont allumées.
  • On lui a offert de payer son entrée et bingo!, elle a décidé de venir avec nous.

Loterie de l’État

Par extension, le mot loto est utilisé pour désigner une loterie de l’État. Il tire son origine de la marque de commerce Le Loto, jeu de hasard institué en France en 1976 :

  • gagner au loto

Dans ce sens, l’emploi au féminin de loto a supplanté le masculin dans l’usage courant au Canada, probablement comme abréviation de la loterie :

  • gagner à la loto
  • jouer à la loto Super 7

Cet emploi est attesté au Canada.

Si l’on cite une loterie en particulier, il faut respecter la graphie officielle de son nom, qui est une marque déposée. Par exemple, les noms suivants s’écrivent Lotto :

  • la Lotto 6/49
  • la Lotto Max

Dans les autres cas, il faut éviter d’écrire lotto.