Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

noms propres en langue étrangère

Genre et article 

On donne généralement aux noms en langue étrangère le genre des noms français auxquels ils correspondent. Pour les dénominations qui ne possèdent pas de nom officiel en français (p. ex. Foreign Office), on retient le genre du terme générique en langue étrangère une fois traduit. Pour ce faire, on détermine quel serait l’équivalent français du terme générique de ce nom (l’équivalent de Office serait « bureau »), et on retient le genre de cet équivalent (bureau est masculin) et l’article correspondant (le).  

Dans les exemples suivants, l’équivalent français du terme générique figure entre parenthèses :

  • la British Broadcasting Corporation (corporation = une société, féminin)
  • la Library of Congress (library = une bibliothèque, féminin)
  • la Harvard School of Public Health (school = une école, féminin)
  • le California Institute of Technology (institute = un institut, masculin)
  • le Canadian Golf & Country Club (club = un club, masculin)
  • le Centro Panamericano de Idiomas (centro = un centre, masculin)
  • le Museo Storico Italiano della Guerra (museo = un musée, masculin)

Accord du verbe

Le verbe s’accorde avec ce terme générique :

  • L’Istituto per la Ricostruzione Industriale s’est classé… (masculin, car istituto se traduit par institut)

Élision

Les règles de l’élision s’appliquent avec les mots étrangers comme avec les mots français :

  • l’American Broadcasting Corporation (et non : la American…)

University

Il vaut mieux toutefois, pour des raisons d’euphonie, ne pas faire l’élision devant le u de university. Quand on conserve le nom d’une université en anglais, il convient d’écrire, par exemple :

  • la University of Wisconsin

H aspiré ou muet

L’élision ne se pratiquant pas devant le h aspiré, il convient de ne pas la faire devant certains h aspirés étrangers :

  • des représentants de la Hollande
  • la plaine de Huesca

Toutefois, on fait l’élision devant un h muet :

  • le représentant d’Hochelaga
  • l’université d’Hawaii

Certains cas sont flottants. Il est parfois difficile de déterminer s’il s’agit d’un h muet ou aspiré. On peut alors consulter une encyclopédie et regarder la transcription phonétique au début de l’entrée. Selon l’ouvrage utilisé, l’apostrophe ou l’astérisque signifie qu’il s’agit d’un h aspiré. S’il n’y a rien devant le h, il s’agit d’un h muet.

Ia, io, ie, etc.

L’élision se fait devant ia, io, ie, etc. :

  • « Rhinocéros », d’Ionesco
  • l’Ienissei, fleuve sibérien
  • le pont d’Iéna

Y

On fait généralement l’élision devant le y français, mais assez rarement devant le y d’origine étrangère :

  • la Yougoslavie
  • le Yucatan
  • le yacht
  • le yogourt
  • le parc de Yellowstone
  • le Yémen
  • la bataille de Yorktown

Exceptions

  • York (l’York, le duc d’York)
  • l’ypérite, l’ypérité
  • l’yeuse
  • yeux (une paire d’yeux)
  • l’y, m’y (y français)

Renseignements complémentaires

voir ÉLISION.