Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®

nouvelle orthographe (Recommandation linguistique du Bureau de la traduction)

[Ce contenu est présenté en anglais dans l’article NEW FRENCH SPELLING (LINGUISTIC RECOMMENDATION FROM THE TRANSLATION BUREAU).]

Cette recommandation du Bureau de la traduction a pour but d’informer la fonction publique fédérale de sa position sur la nouvelle orthographe française.

Position

Le Bureau de la traduction considère que la nouvelle orthographe et l’orthographe traditionnelle sont toutes deux correctes.

Qu’est-ce que c’est?

La nouvelle orthographe constitue une initiative du Conseil supérieur de la langue française de France visant à simplifier la langue française et à corriger certaines anomalies. Elle se traduit par un ensemble de règles et une liste d’environ 2 000 mots (5 000 mots si on inclut les mots rares et techniques).

Exemples de nouvelles graphies

Nouvelles graphies Changements apportés
aigüe, ambigüe déplacement du tréma sur le u
gout, boite, connaitre, apparaitre, trainer, bruler suppression de l’accent circonflexe
exéma, nénufar, ognon, relai remplacement de lettres ou suppression d’une lettre
bonhommie, charriot, combattivité, boursoufflé ajout ou suppression d’une consonne pour assurer l’uniformité avec bonhomme, charrue, battre et soufflé
deux-mille-trois-cent-cinquante-deux ajout des traits d’union entre tous les éléments d’un nombre
contrappel, entretemps suppression du trait d’union dans les composés de contre- et de entre-
un cure-ongle, des cure-ongles; un après-midi, des après-midis deuxième élément d’un nom composé : suppression du s au singulier ou ajout d’un s au pluriel (actuellement : un cure-ongles, des après-midi)

Constats

  • De nombreux ouvrages et correcteurs orthographiques reconnus acceptent la nouvelle orthographe, en entier ou en partie.
  • De nombreuses organisations ou instances considèrent la nouvelle orthographe comme correcte :
    • Conseils supérieurs de la langue française (France et Québec);
    • Académie française (France);
    • Office québécois de la langue française;
    • Les ministères de l’Éducation de la France, de la Belgique et de la Suisse;
    • Les ministères de l’Éducation du Québec (MELS), de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Nouveau-Brunswick.

Références

Renseignements complémentaires