Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®
Pour commencer votre recherche, cliquez sur la première lettre du mot voulu dans l'alphabet ci-dessous.

Juridictionnaire

accusateur, trice

S’emploient comme

Le mot accusateur est substantif et adjectif.

  1. Comme substantif, il se dit d’une personne qui accuse quelqu’un en justice : « En France, le ministère public a seul qualité pour se porter accusateur, les particuliers ne peuvent que se porter dénonciateurs ou parties plaignantes. » « D’accusateur, le témoin fit figure d’accusé lorsque l’avocat commença à l’interroger. ». Même s’il a déjà servi pour désigner l’organisme public chargé d’engager les poursuites criminelles (l’accusateur public du temps de la Révolution française), le terme accusateur ne s’emploie plus aujourd’hui pour désigner cet organisme (on relève au Canada le ministère public, la poursuite. Il vise plutôt les personnes qui formulent des accusations à l’égard d’une autre.

    Éviter de dire [accuseur] sous l’influence de l’anglais "accuser". Accuseur a existé en français, mais a été remplacé par accusateur, seule forme correcte aujourd’hui.

  2. Comme adjectif, accusateur signifie, d’une part, qui accuse : « À dater du jour où il a fait ces déclarations accusatrices devant les juges, il n’a plus varié d’un iota. ». On parlera au figuré d’un droit, d’un regard accusateur, d’une voix accusatrice. Il signifie, d’autre part, qui fait considérer qqn comme coupable : document accusateur, pièce accusatrice. Lieu de la commission de l’infraction ou de la découverte des menaces et des indices accusateurs. Il est alors synonyme d’incriminant, terme préférable qui ne présente pas la même ambiguïté qu’accusateur dans certains contextes : un document accusateur, une lettre accusatrice pourront avoir un double sens.

Syntagmes

  • Se constituer, se porter, se rendre accusateur.
  • Se dresser en accusateur de qqn.