Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®
Pour commencer votre recherche, cliquez sur la première lettre du mot voulu dans l'alphabet ci-dessous.

Juridictionnaire

achalandage / achalander

  1. En droit commercial, l’achalandage ou le fonds commercial ("goodwill") désigne l’ensemble des biens incorporels qui ajoutent de la valeur à une entreprise, notamment l’emplacement de ses locaux, sa liste d’envoi, ses appellations commerciales et, de façon générale, la valeur accumulée au cours des années d’exploitation de l’entreprise. Il désigne également l’ensemble des moyens dont dispose le commerçant pour conserver et étendre sa clientèle. L’achalandage constitue un facteur d’appréciation de la valeur d’un fonds de commerce, un élément d’actif. Tel est le sens large du mot achalandage au Canada. Achalandage d’acquisition. Achalandage attribuable à l’emplacement. Hypothèque ou charge sur l’achalandage.

    Sens étroit : l’achalandage est l’ensemble des passants qui entrent à l’occasion dans une boutique, tandis que la clientèle est l’ensemble des personnes qui fréquentent un magasin à titre habituel pour y effectuer des achats. Dans l’usage courant, achalandage et clientèle ont souvent la même signification; ils désignent indistinctement l’ensemble des clients.

  2. Achalander, qui signifie fournir en clients, est surtout usité au participe passé et se dit d’un magasin qui attire les clients. Un magasin bien achalandé est donc un magasin qui a une nombreuse clientèle, qui est bien pourvu en chalands (vieux mot signifiant clients).

    Bien que l’usage du mot achalander pris au sens d’ approvisionner soit entériné par certains dictionnaires, cet usage semble constituer un abus de langage, une acception incorrecte; il est préférable de ne pas user des termes achalander et achalandage pour désigner des marchandises ou de l’approvisionnement, afin d’éviter toute confusion. « Cette librairie est bien [achalandée] (= approvisionnée) en livres de poche. » « L’[achalandage] (= l’approvisionnement) de cette épicerie est remarquable. Ses produits sont toujours très frais. » « Le prix de vente de ce fonds de commerce est calculé en fonction des stocks et de l’achalandage » (= de la clientèle.) « À la suite d’une grosse campagne publicitaire, cette boutique est devenue très achalandée » (= très fournie en clientèle.)

  3. Au Canada, on dit d’une rue où la circulation est dense et où les piétons sont nombreux qu’elle est [achalandée]; dire plutôt qu’elle est très fréquentée.