Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®
Pour commencer votre recherche, cliquez sur la première lettre du mot voulu dans l'alphabet ci-dessous.

Juridictionnaire

allocution / discours

  1. Dans l’usage courant, l’allocution est une harangue, une exhortation, un discours de peu d’étendue prononcé en public, généralement par un supérieur (un militaire, une autorité politique ou ecclésiastique) à ceux qu’il commande ou dirige, à tout le moins par une personne qui a le droit de prendre la parole.

    Par extension, l’allocution est un petit discours familier et de circonstance fait par une personnalité à un public précis. Elle s’oppose au discours, qui, lui, est un exposé d’idées d’une certaine longueur. « Je suis d’avis que les allocutions et les déclarations publiques de personnalités politiques de Terre-Neuve à ce sujet ne devraient pas être reçues en preuve… On ne peut pas dire qu’elles expriment l’intention de la Légistature. » « Dans une allocution prononcée devant le Lawyers Club de Toronto, le juge en chef McRuer, de la Haute Cour de Justice de l’Ontario, a déclaré(…) »

  2. Dans le langage judiciaire, le mot allocution se dit pour le tribunal et non pour les plaideurs. Il répond au mot anglais "speech" et est un terme non technique, lequel désigne les commentaires que formule le juge avant l’audience ou le procès (« Je l’ai signalé dans mon allocution préliminaire à l’audience. »), ou pendant l’instance (« Deux théories de la causalité ressortent de l’analyse des allocutions des lords dans cette affaire. »). « Le juge devrait voir à ce que son allocution soit comprise de tout le jury. »
  3. Brève, courte, petite allocution : expressions qui, pour certains, sont pléonastiques; mais tous les auteurs ne partagent pas cet avis

Syntagmes

  • Adresser, faire, prononcer, commencer, terminer une allocution.
  • Allocution inaugurale, préliminaire.