Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®
Pour commencer votre recherche, cliquez sur la première lettre du mot voulu dans l'alphabet ci-dessous.

Juridictionnaire

bénévolat / bénévole / volontaire

  1. Le mot bénévolat désigne deux choses : a) l’état de la personne qui exerce une activité sans y être obligée et gratuitement, et b) l’activité accomplie sans obligation et à titre gratuit. Encourager, pratiquer le bénévolat. « De nombreux projets sociaux sont réalisés grâce au bénévolat. »
  2. Le mot bénévole s’emploie comme adjectif et comme substantif. L’adjectif qualifiant une personne qui manifeste de la bonne volonté, de la bienveillance, qui est favorablement disposée, est sorti de l’usage : « Il a prononcé une plaidoirie devant un auditoire bénévole. » (= devant un auditoire bienveillant). « Le tribunal a écouté les deux parties avec un intérêt bénévole. » (= avec bienveillance).
  3. Au figuré, l’adjectif est employé comme synonyme de bienfaisant pour désigner une entité, un être inanimé qui exerce une influence bénéfique sur les êtres. Cet usage est littéraire : une justice bénévole.
  4. Le mot bénévole désigne également la personne qui bénéficie de la bienveillance d’une autorité et, par extension, celle qui est admise volontiers dans une assemblée tout en n’en faisant pas partie. « Le cours de droit constitutionnel donné par ce professeur est si intéressant que six auditeurs bénévoles y assistent. » Au Québec, on dit six auditeurs, ailleurs au Canada et dans la francophonie, on trouve six auditeurs libres.
  5. Un acte bénévole est toujours gratuit. On prendra donc garde d’employer des tournures qui donnent à entendre qu’une personne agit à titre gratuit (et non gracieux, alors qu’on veut simplement dire qu’elle consent volontiers à faire quelque chose pour une autre. Ainsi, au lieu de : « L’avocat agissait [à titre bénévole] » (ce qui laisserait entendre qu’il ne voulait pas se faire payer par son client), on préférera : « L’avocat agissait à titre d’ami de la cour ou d’amicus curiæ. ».
  6. Dans un deuxième sens, l’adjectif désigne, en parlant d’une personne, celle qui fournit obligeamment un service, qui remplit de bonne grâce et sans but lucratif des tâches librement ou spontanément choisies, ou, en parlant de choses, la tâche ou le travail qu’inspire le seul bon vouloir, sans obligation, à titre gracieux, par civisme ou par dévouement. C’est le sens moderne le plus courant. Ainsi, le travailleur bénévole accomplit une activité sans rémunération. Action bénévole, infirmier bénévole. Mandataire bénévole ("unpaid agent").

    Mimin considère que transporteur bénévole est mal venu pour marquer le cas du transport à titre gracieux. Le mot bénévole désigne une qualité du transporteur, non rétribué en désigne une autre. Est bénévole ce qui se fait de bonne grâce; aussi, c’est le passager qui est bénévole (sauf le cas d’enlèvement), que le transport soit onéreux ou gracieux. Il ajoute : « Si vous voulez faire entendre que ce passager est transporté à titre gracieux, sans contrepartie, c’est le voiturier qu’il faut qualifier de bénévole. ».

    Cependant, la documentation atteste l’emploi généralisé de l’adjectif dans ce sens indiqué : le transporteur bénévole s’entend par opposition à celui qui se fait payer, le transport bénévole s’entend du transport gratuit. « Le transport bénévole comporte-t-il un élément contractuel? » « La jurisprudence relative aux transporteurs bénévoles montre la fréquence de ces cas, singulièrement enbarrassants, si l’on crée une cloison étanche entre le transport à titre onéreux et le transport gratuit. » Transport, transporté, transporteur bénévole. Caractère strictement bénévole du transport. Participant bénévole à un acte de dévouement.

  7. Certains condamnent encore l’emploi de l’adjectif, usage fréquent dans nos lois, avec un nom de chose : mission, travail bénévole. Toutefois, le processus linguistique courant par lequel on étend l’emploi du qualificatif appliqué à la personne (collaboratrice bénévole) aux actes qu’elle accomplit (collaboration bénévole) justifie cet emploi. La langue soignée préférera souvent des épithètes de niveau plus soutenu : aide désintéressée, service gratuit.
  8. Le substantif bénévole s’entend de la personne qui rend un service volontairement, sans en tirer un profit.
  9. Le mot volontaire est un quasi-synonyme du mot bénévole et n’est pas un anglicisme. La distinction qu’il importe de faire entre les deux mots tourne principalement autour de la notion clé de rémunération pour services rendus. Un volontaire peut accepter d’accomplir une tâche, mais pas nécessairement à titre gratuit. Ainsi, dans le cadre de son travail, une personne peut se porter volontaire pour une mission ou un projet que d’autres refusent; elle pourra alors exiger une rétribution ou des conditions avant de s’engager, alors que le bénévole n’attachera aucune condition à son intervention. En outre, ce dernier offre spontanément ses services sans qu’on le lui demande, tandis que le volontaire répond généralement à une demande de service.
  10. Quasi-synonymes : complaisant, désintéressé, gracieux, gratuit, non rétribué. Acte de complaisance (acte de pure courtoisie, acte de dévouement). Transport d’une personne par pure complaisance. « Les tribunaux ont compris l’impossibilité d’appliquer à l’automobiliste complaisant qui transporte un ami ou un passant la responsabilité de plein droit dont le frapperait, en l’absence de convention, l’article 1384. » « L’automobiliste qui fait monter un auto-stoppeur à bord de sa voiture lui rend un service non rétribué en fait de transport gracieux. » « Notre véhicule étant en panne, le demandeur nous a offert son aide désintéressée. »

    Antonymes : intéressé, onéreux, rétribué.

  • VOLONTAIRE.