Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®
Pour commencer votre recherche, cliquez sur la première lettre du mot voulu dans l'alphabet ci-dessous.

Juridictionnaire

commettre / perpétrer

Le verbe commettre est issu du latin committere (mettre ensemble) et perpétrer, du latin perpetrare (accomplir). Le verbe perpétrer se conjugue comme le verbe céder.

  1. Commettre et perpétrer sont, certes, synonymes : on dit tout aussi bien commettre ou perpétrer une infraction, un acte blâmable, répréhensible, illégal, un acte criminel pour dire qu’on le fait, qu’on l’accomplit, qu’on l’exécute. « Son but n’est pas de dénoncer l’infraction ou de dissuader généralement autrui de perpétrer la même infraction ou d’en commettre d’autres. »

    On emploie souvent l’un et l’autre pour varier l’expression. « La question de savoir si le crime est commis d’une manière qui identifie l’auteur, en raison de similitudes frappantes dans la méthode utilisée pour perpétrer d’autres actes, peut être appréciée en général par un juge sans l’aide de la preuve d’expert. »

    Les deux verbes marquent une action en marche, en cours, en développement, un procès, contrairement au verbe consommer, lequel désigne le terme de cette action, l’achèvement de l’acte commencé.

  2. Toutefois, il est des cas où ils se distinguent dans leur emploi par leur charge affective : commettre paraît neutre et commande l’emploi de substantifs non qualifiés, perpétrer comporte une charge affective que viennent souligner des adjectifs adéquats.

    La documentation consultée atteste, dans l’ensemble, des cooccurrents privilégiés par l’un et l’autre verbe. Ainsi commettra-t-on une infraction (au code de la route), un délit, une malhonnêteté, un méfait, un acte de négligence, d’imprudence, de maladresse, de malveillance, d’insouciance, une nuisance, une diffamation, un libelle, une faute (souvent légère), une trahison, une erreur, une injustice, une fraude, un forfait, un abus de pouvoir, un vol, un crime, un attentat, un meurtre même. Mais on perpétrera un acte terroriste, un massacre abominable, atroce, effroyable, épouvantable, horrible, infâme, monstrueux, sanglant. Commettre un attentat, perpétrer un attentat odieux, commettre un crime, perpétrer un crime horrible, répugnant, commettre un meurtre, perpétrer un meurtre crapuleux.

  3. On ne [commet] pas un génocide, le terme étant trop neutre, sa charge affective étant trop faible, on le perpètre.
  4. En somme, comme il arrive fréquemment dans les cas de synonymie, les termes, même s’ils partagent par définition un même sens, ne fréquentent pas toujours les mêmes cooccurrents.
  5. Contrairement à perpétrer, qui est monosème, commettre est polysème.