Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®
Pour commencer votre recherche, cliquez sur la première lettre du mot voulu dans l'alphabet ci-dessous.

Juridictionnaire

criminaliste / criminalistique / criminologie / criminologiste / criminologue

Au nombre des sciences criminelles modernes et comme sciences auxiliaires du droit, il convient de distinguer la criminologie de la criminalistique.

  1. La criminologie ("criminology") est une science multidisciplinaire qui fait appel aux expertises de l’anthropologie criminelle, de la biologie criminelle, de la psychiatrie criminelle, de la psychologie criminelle et de la sociologie criminelle. Criminologie analytique, appliquée, clinique, comparée, critique, diagnostique, environnementale, libérale, radicale, scientifique, traditionnelle. Criminologie de la libération.

    Centrée sur la personne du criminel et du délinquant, elle étudie le droit criminel dans la perspective des infractions et des crimes, aidant en cela le législateur dans sa mission répressive du crime. Son examen porte à la fois sur l’étude du phénomène criminel, de ses causes (notamment sociologiques et psychologiques) et de ses remèdes, sur la délinquance et ses sources, sur la criminalité et ses causes, sur les caractères spécifiques de la législation criminelle et du droit criminel, sur la structure juridique et les classifications des infractions et sur les traits caractéristiques de la personne criminelle.

  2. La criminalistique ("forensic science" ou "criminalistics"), encore appelée police scientifique ("crime detection science") et même science forensique, au Québec, est une science distincte de la criminologie. Tandis que la seconde se pratique surtout dans des cabinets d’étude, la première s’exerce en laboratoire. Comme celle-ci, elle regroupe plusieurs disciplines scientifiques (médecine légale, toxicologie, police scientifique, police technique, anthropométrie et dactyloscopie); elle étudie par des voies scientifiques les indices et les traces des infractions et des crimes. Aussi son objet est-il essentiellement la recherche des infractions, la constatation matérielle des infractions et des crimes dans les laboratoires de police scientifique et de médecine légale et l’identification des infracteurs et des criminels. Expert en criminalistique. Fichier criminalistique. « L’Institut national de criminalistique et de criminologie de Belgique gère les fichiers génétiques.  » La criminalistique informatique s’attache pour sa part à établir la preuve du crime informatique et à trouver l’identité des auteurs.
  3. Il importe de distinguer trois genres de spécialistes du droit criminel pour éliminer une source importante de confusion. Les criminologues se consacrent à l’étude du droit criminel, de la science de la criminalité, de la délinquance et, généralement, du droit relatif aux crimes et aux infractions. Pour leur part, les criminalistes ("criminal lawyers") sont, dans un sens restreint, des avocats, des praticiens du droit criminel. « Le dossier contient des affidavits signés par sept avocats criminalistes de la région. » Dans un sens large, ce sont des spécialistes de l’étude doctrinale et appliquée du phénomène du crime, des juristes spécialisés en matière criminelle ("criminal jurists"). Les criminologues et les criminalistes (au sens large) consacrent leurs activités à la criminologie, science de la criminalité. Enfin, les criminologistes ("criminologists") sont des scientifiques dont la spécialité est la criminalistique.