Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 
Rechercher dans TERMIUM Plus®
Pour commencer votre recherche, cliquez sur la première lettre du mot voulu dans l'alphabet ci-dessous.

Juridictionnaire

créneau

Créneau prend l’accent aigu. Au pluriel : des créneaux. Le mot créneau désignant au sens concret une ouverture dans un parapet, une forme que présente un vide entre deux pleins, il a pris par extension un sens élargi, concret ou abstrait, pour désigner tout espace, intervalle de temps, place disponible. Aussi s’emploie-t-il dans différents domaines qui intéressent le droit : le droit des entreprises, le vocabulaire de l’économie et du commerce, le droit de l’information, de la publicité ou, plus généralement, du travail, et le droit de la circulation routière.

  1. Dans le vocabulaire de l’économie, [niche] est un anglicisme inutile en français; nous avons le créneau.

    Le créneau commercial ou économique est un segment, une partie de marché où la concurrence est réduite, les possibilités ou les occasions favorables (et non les [opportunités]) sont inexploitées. Il laisse la place libre à l’application d’une stratégie industrielle de créneau (par opposition à la [stratégie de filière]). Créneau commercial étroit, large. Créneau porteur.

    Le créneau de marché présente pour l’entreprise la possibilité d’exercer son activité et un débouché potentiel important. C’est un secteur encore disponible, un espace vacant dans un marché. Chercher, occuper, couvrir un créneau (pour diffuser un produit). Offrir (et non créer pour éviter le pléonasme vicieux) des, de nouveaux créneaux. « Le développement de la télématique offre de nouveaux créneaux aux entreprises. »

    Choisir des créneaux (à partir d’une étude de marché, d’une analyse de la concurrence). Se faire un créneau, s’insérer, se glisser dans un créneau ouvert. Se buter à un créneau bouché, fermé. « Il faut bien choisir son créneau, si l’on entend rivaliser avec la concurrence. » Combler un créneau sur un marché. Exploiter un créneau, lancer qqch. sur un créneau. Consolider ses créneaux. « Il y a un créneau à prendre, un créneau tout trouvé pour ce produit. »

  2. Dans le droit de l’information, de la publicité et du travail, le mot créneau se dit au sens d’espace libre dans un horaire, dans un emploi du temps. Créneau horaire, publicitaire. Profiter d’un créneau. Chercher un créneau (dans un emploi du temps chargé). Laisser libre un créneau.
  3. Dans le droit de la circulation routière, le mot créneau s’emploie en deux sens : c’est soit l’intervalle séparant deux véhicules à l’arrêt ou en marche : insérer, intercaler une voiture dans un créneau, soit la section élargie d’une route qui facilite les dépassements : construire, créer, réaliser un créneau. Aussi faire un créneau en un tel contexte peut-il signifier deux choses : est-ce manœuvrer pour ranger sa voiture au bord d’un trottoir, entre deux autres véhicules en stationnement, ou est-ce, pour les services des travaux publics, le fait d’aménager ou de parachever un créneau de dépassement? Pour cette raison, il faudra bien préciser le sens qu’on entend donner à ce tour verbal.