Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 

Avis important

Bonne nouvelle! Nous avons modernisé nos outils d’aide à la rédaction. Le guide du rédacteur et les Clefs du français pratique ont été fusionnés pour créer un nouvel outil appelé Clés de la rédaction.

N’oubliez pas de mettre à jour vos favoris. Le guide du rédacteur sera retiré du Portail linguistique du Canada au début de l’année 2021.

Rechercher dans Canada.ca

9.2.1 Recommandations générales

Pour la féminisation des titres de fonction, il est recommandé :

D’utiliser les formes féminines déjà admises ou déjà consignées dans les dictionnaires :

  • une directrice
  • une avocate
  • une surveillante

De se servir des termes dits épicènes, c’est-à-dire qui s’écrivent de la même manière au masculin et au féminin, accompagnés d’un article féminin 

  • une gestionnaire
  • une journaliste
  • une chef
  • une notaire

D’utiliser les formes nouvelles (voir 9.2.8 Liste d’appellations au féminin) ou d’en créer d’autres en suivant les règles énoncées dans le présent chapitre.

D’écrire les désignations de poste au masculin et au féminin dans les documents officiels de l’administration, notamment les avis de concours :

  • conseiller, conseillère
  • vérificateur, vérificatrice

Les règles présentées ci-après ne sont pas destinées à remplacer les règles traditionnelles de formation du féminin; d’ailleurs, elles s’y conforment, sauf en ce qui a trait à la terminaison en -eur. Elles sont données à titre indicatif et peuvent servir à la création d’une nouvelle appellation dans le cas où aucune forme n’est attestée dans l’usage. Elles correspondent généralement aux règles que donne l’Office de la langue française du Québec.