Services publics et Approvisionnement Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 

Avis important

Bonne nouvelle! Nous avons modernisé nos outils d’aide à la rédaction. Le guide du rédacteur et les Clefs du français pratique ont été fusionnés pour créer un nouvel outil appelé Clés de la rédaction.

N’oubliez pas de mettre à jour vos favoris. Le guide du rédacteur sera retiré du Portail linguistique du Canada au début de l’année 2021.

Rechercher dans Canada.ca

1.1.5 Règles pratiques

On évitera d’abréger un mot pour économiser une lettre (l’espace ainsi économisée serait reprise par le point abréviatif) ou même deux (ce qui ne ferait gagner qu’une espace).

Font exception à cette règle certains mots contenus dans des expressions telles que par intérim (p. i.) et note de la rédaction (N. D. L. R.), ainsi que les formes abrégées des mots idem (id.), ibidem (ibid.), partie (part.), lundi (lun.), mardi (mar.), etc., qui sont passées depuis longtemps dans l’usage.

Lorsqu’il faut, en présence de deux mots, n’en abréger qu’un, il est préférable de raccourcir celui qui est le plus courant :

  • classific. linnéenne plutôt que classification linn.

Dans les ouvrages scientifiques, toutefois, on abrège, après les avoir présentés d’abord en toutes lettres, les substantifs latins désignant différents genres d’animaux, de plantes, etc. C’est l’adjectif caractérisant l’espèce qui reste en toutes lettres :

  • Clematis virginiana
  • C. virginiana

Dans certaines abréviations usuelles, la barre oblique remplace le point abréviatif :

  • a/s de = aux soins de
  • s/o = sans objet