Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 

Avis important

Bonne nouvelle! Nous avons modernisé nos outils d’aide à la rédaction. Les Clefs du français pratique et Le guide du rédacteur ont été fusionnés pour créer un nouvel outil appelé Clés de la rédaction.

N’oubliez pas de mettre à jour vos favoris. L’outil Clefs du français pratique ne sera plus accessible d’ici quelques semaines.

Rechercher dans Canada.ca

appartenir

On commet un anglicisme lorsqu’on fait suivre le participé passé du verbe appartenir de la préposition par ou lorsqu’on emploie ce même verbe avec un objet direct (appartenir quelque chose), sous l’influence de l’anglais to own something. Ainsi, on évitera d’écrire :

  • Mon oncle appartient un restaurant.
  • Un restaurant appartenu par mon oncle.

Dans le sens d’« être la propriété de quelqu’un », le verbe appartenir se construit plutôt avec la préposition à. D’autres formulations sont aussi possibles, selon le contexte :

  • Ce restaurant appartient à mon oncle.
  • Mon oncle est propriétaire d’un restaurant.
  • Mon oncle possède un restaurant.
  • Le restaurant de mon oncle est tout près.