Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 

Avis important

Bonne nouvelle! Nous avons modernisé nos outils d’aide à la rédaction. Les Clefs du français pratique et Le guide du rédacteur ont été fusionnés pour créer un nouvel outil appelé Clés de la rédaction.

N’oubliez pas de mettre à jour vos favoris. L’outil Clefs du français pratique ne sera plus accessible d’ici quelques semaines.

Rechercher dans Canada.ca

acquis (prendre pour acquis)

L’expression prendre pour acquis est largement condamnée, considérée tantôt comme un calque de l’anglais to take for granted, tantôt comme une impropriété, prendre pour comportant souvent (mais pas nécessairement) une idée de méprise :

  • Je l’avais prise pour une autre.

Pourtant, l’expression prendre pour acquis est dans l’usage depuis un demi-siècle; on la retrouve dans la presse et sous la plume de bons auteurs, qu’ils soient Canadiens ou non. L’expression est cependant absente de la plupart des grands dictionnaires européens.

On peut préférer employer d’autres formulations irréprochables comme :

  • tenir pour acquis
  • considérer comme allant de soi
  • considérer comme admis
  • tenir pour certain
  • tenir pour établi
  • être convaincu

Renseignements complémentaires

voir l’article Prendre pour acquis de Jacques Desrosiers dans L’Actualité terminologique, vol. 31,  1 (1998).