Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens institutionnels

 

Avis important

Bonne nouvelle! Nous avons modernisé nos outils d’aide à la rédaction. Les Clefs du français pratique et Le guide du rédacteur ont été fusionnés pour créer un nouvel outil appelé Clés de la rédaction.

N’oubliez pas de mettre à jour vos favoris. L’outil Clefs du français pratique ne sera plus accessible d’ici quelques semaines.

Rechercher dans Canada.ca

chance (seconde chance)

Si l’expression seconde chance ne convient pas dans tous les contextes, il n’y a cependant pas lieu de la condamner de façon systématique.

En effet, seconde chance est attesté dans le sens de « chance offerte à quelqu’un qui a échoué une première fois ». Mais on hésiterait à l’employer pour traduire l’anglais second chance, dans une phrase comme :

  • En 1993, les greffes de mœlle osseuse ont donné une seconde chance à plus de 4000 Canadiens. / In 1993, bone-marrow transplants gave more than 4000 Canadians a second chance at life.

Il est plus idiomatique d’écrire :

  • En 1993, les greffes de mœlle osseuse ont sauvé la vie à plus de 4000 Canadiens.
  • En 1993, les greffes de mœlle osseuse ont redonné espoir à plus de 4000 Canadiens.