Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Avis important

Bonne nouvelle! Nous avons modernisé nos outils d’aide à la rédaction. Les Clefs du français pratique et Le guide du rédacteur ont été fusionnés pour créer un nouvel outil appelé Clés de la rédaction.

N’oubliez pas de mettre à jour vos favoris. L’outil Clefs du français pratique ne sera plus accessible d’ici quelques semaines.

Rechercher dans Canada.ca

grades militaires (majuscule, minuscule et accord de l’adjectif)

Majuscule/minuscule

Devant les hésitations de l’usage et par souci de simplification, il faut toujours mettre la minuscule au grade militaire lorsqu’il désigne une personne dont on parle :

  • Ils ont rencontré le sous-lieutenant.
  • Il a eu un entretien avec le général hier après-midi.
  • Elle relève maintenant du capitaine Lépine.
  • Le caporal-chef Boisvert recevra brièvement les journalistes.
  • J’aimerais obtenir un rendez-vous avec le lieutenant-colonel.

Il est par contre préférable de mettre la majuscule au grade militaire dans le cas où il désigne la personne à qui l’on s’adresse, notamment dans les formules d’appel ou de salutation :

  • Je vous souhaite la bienvenue, Général Dallaire.
  • Je vous serais reconnaissant, Major Tremblay, de bien vouloir me rencontrer pour discuter de la question.
  • Veuillez agréer, Colonel Cyr, l’expression de mes sentiments distingués.

Lorsque le titre est formé de deux substantifs ou d’une particule comme « vice », « sous » ou « contre » suivie d’un substantif, et qu’il s’agit de la personne à qui l’on s’adresse, les deux substantifs prennent la majuscule :

  • Je vous souhaite la bienvenue, Général Dallaire.
  • Je vous serais reconnaissant, Major Tremblay, de bien vouloir me rencontrer pour discuter de la question.
  • Veuillez agréer, Colonel Cyr, l’expression de mes sentiments distingués.

Si le grade ou titre est composé de plusieurs mots qui ne sont pas séparés par des traits d’union, on met la majuscule seulement au premier substantif, ainsi qu’à l’adjectif qui le précède. L’adjectif qui suit conserve la minuscule initiale.

  • Félicitations, Premier Maître de 2e classe Garneau.
  • Monsieur le Chef d’état-major de la défense, nous vous souhaitons la bienvenue.
  • Il est clair, Capitaine de frégate, que vous avez le vent dans les voiles!

Accord de l’adjectif

À la Défense nationale, l’usage en français est de mettre les grades militaires ou autres désignations au masculin. De plus, l’accord se fait avec le grade ou la désignation plutôt qu’avec le nom de la personne lorsqu’on ne connaît pas le sexe de la personne visée.

L’adjectif (ou le participe adjectif) s’accorde en genre et en nombre avec le grade ou la désignation. Il s’accorde au masculin dans le cas de noms masculins :

  • Le caporal Gagnon est venu; il est resté jusqu’à la fin.

Si le nom du grade ou de la désignation est féminin, l’accord se fera au féminin (dans l’exemple qui suit, l’accord se fait au féminin parce que le nom sentinelle est toujours féminin) :

  • La sentinelle Rousseau est zélée.

Bien que le grade ne varie pas en fonction du sexe de la personne, le nom attribut qui l’accompagne s’accorde en fonction du sexe de la personne lorsque celui-ci a été établi dans le texte :

  • La sentinelle [Philippe] Rousseau est un gardien zélé.
  • Le caporal [Aline] Gagnon est une athlète accomplie.

Lorsque le grade est suivi du prénom et du nom de la personne en apposition, l’accord se fait avec le nom de la personne :

  • La sentinelle Philippe Rousseau a été surpris.
  • Le caporal Aline Gagnon est arrivée à deux heures.

Abréviations

voir GRADES MILITAIRES (ABRÉVIATIONS).