Public Works and Government Services Canada
Symbol of the Government of Canada

Important notice

Good news! We have updated our writing tools. A new version of the Juridictionnaire is now available.

Don’t forget to update your bookmarks. Within a few weeks, the current version of the Juridictionnaire will no longer be available.

Search Canada.ca
To begin your search, go to the alphabetical index below and click on the first letter of the word you are searching for.

Juridictionnaire

assassiner / exécuter / tuer

  1. Les observations formulées à propos d’assassin et d’assassinat valent aussi pour le verbe assassiner, qu’il convient de n’employer que pour le fait de commettre un meurtre odieux ou de tuer délibérément une personnalité.
  2. Le verbe exécuter désigne notamment le fait de mettre à mort une personne conformément à une décision de justice. On se gardera donc d’en abuser pour qualifier, par exemple, la mise à mort de personnes sans aucune forme de procès. Les cas d’enlèvement pourront faire exception : exécution d’un otage par ses ravisseurs. « Le ministre Pierre Laporte a été exécuté. »
  3. Tuer est le verbe le plus neutre; il s’entend du fait d’ôter la vie à quelqu’un de façon violente, même involontairement. On ne l’emploie cependant pas pour l’exécution d’un condamné à mort.
  4. En droit pénal strict, "to murder" correspond à commettre un meurtre : commettre un meurtre sur la personne d’un policier. Vu le peu de maniabilité de cette expression, on pourra également user des verbes assassiner ou tuer tout en respectant les distinctions consacrées.